Corbier.. Sacripouille, coquet coquin [l'Interview].

Retrouver les articles de 2nd-impact a parfois du bon (puis d’autres fois, c’est carrément la honte), je vous présente ce soir, pour ré-ouvrir le bal, l’interview de Lolo totalement exclusive et unique, de Corbier!

 

Lolo – Bonjour François CORBIER, et merci de nous avoir accordé de votre temps pour réaliser cet interview.

Lolo – On ressent chez vous (en particulier en parcourant l’abécédaire de votre site Internet) un fort attrait pour la chanson. Comment vous êtes vous retrouvé à co-présenter une émission de télé pour les enfants, et par la suite faire partie des ’3 Héros’ ? Cela n’a vraisemblablement rien à voire ?

Corbier – Je travaillais dans un théatre de Chansonnier où Mme J.Joubert -maman d’Antroine Decaune m’a repèré. Elle m’a fait engager au sein de l’équipe de Récré A2 et lorsque TF1 a été privatisé, à la demande de Mr Azoulay, j’ai suivi Dorothée.
Vivre en écrivant des chansons qui ne soient pas des machins pour danser est quasiment impossible… surtout quand on n’est pas un véritable chanteur. Je veux dire quand on n’a pas une très jolie voix. C’est très difficile. Donc, que la télé soit venue me chercher alors que je ne demandais rien, c’est ce qu’on peut appeler un énorme coup de chance. J’en ai profité pendant 14 ans.

Lolo – Comme Dorothée là eu fait, ou même Ariane, ou même Minet, ne vous à ton jamais proposer de chanter un générique de dessin animé ?

Corbier – Non, on ne m’a jamais proposé de chanter un générique. Pour être franc, je ne m’en porte pas plus mal pour ne pas dire qu’avec le recul, j’en suis mème très heureux… mais il est vrai qu’à l’époque, ça ne m’aurait pas déplu

Lolo – Vous commenciez à chanter à l’âge de 15 ans, et connu donc assez tôt la scène, comment vous qualifieriez-vous durant la période ‘Dorothée’ : vrai chansonnier, ou faux chanteur pour enfants ?

Corbier – Petite erreur. Je n’ai pas commencé à faire de la scène à 15 ans, mais à écrire des chansons à cet âge. Je commence la scène avec mon frère (duo Gouate et Malat) au retour d’Algèrie de celui-ci. Il a 22 ans, comme nous avons quatre années d’écart et que je suis le plus jeune, je te laisse compter : Alors ? Bravo !Chez ‘Dorothée’ je suis chansonnier pour enfants !…ou quelque chose comme ça, mais certainement pas chanteur de chansons pour enfants si on considère les textes des interprètes de ce genre. A part bien sûr Anne Sylvestre et quelques autres dont je vous laisse le choix.

Lolo – Vous avez quitté le ‘Club Do’ avant la fin annoncée. Qu’est qui vous à pousser à faire ce choix ?

Corbier – J’ai quitté le Club Do avant la fin pour des raisons de convenance personnelle qu’il serait un peu longues et fastidieuses a relater ici. Cependant comprenez que des divergences touchant à la couleurs des poils blancs qui commençaient à me manger le visage, ce qui déplaisait à la direction de TF1 comme à celle d’AB, j’ai cru bon d’abbrèger mon séjour cathodique d’autant qu’on m’avait sans préavis baissé mon salaire de 25 pour cent.

Lolo – Entretenez vous toujours de bon rapports avec vos anciens collègues de travail, ainsi qu’avec votre ancien Directeur ( comprenez Jean Luc AZOULAY ) ?

Corbier – Je revois toujours mes anciens collègues dans la mesure où ils sont encore vivant ou habitant le territoire. Nous faisons en sorte de nous rencontrer une fois par an de préférence dans un restaurant, et jusqu’a ce jour, chaque fois que cela s’est produit, c’est Monsieur Azoulay qui a eu la délicatesse de nous inviter.

Lolo – Je suppose que toute ces années passées à la télé vous ont ouvert des portes. Alors qu’avez vous fait depuis ?

Corbier – La télé m’a ouvert deux portes. La première était celle des studios, la seconde celle de la rue. Entre les deux j’ai fait le pitre à la télé et depuis j’essaie de gagner ma vie en tentant d’oublier un peu ces années sans toutefois les renier.

Lolo – Du plus profond souvenir que nous avons de vous, nous vous associons toujours à votre guitare. Comment expliquez vous cet engouement pour cet instrument ?

Corbier – Lorsque j’avais 15 ans, la grande star de la radio c’était Brassens. Comme, je le suppose, aujourd’hui beaucoup de jeunes doivent avoir envie de jouer de la platine pour faire du scratch, j’ai eu envie de faire comme celui qui me semblait et me semble encore ce qui s’est fait de mieux dans le genre. Comme en plus, la guitare est un instrument lèger qu’on peut emporter partout, et qui ne necessite pas d’amplification… (hein ? j’ai dit une connerie ?) et dont l’approche musicale est simplissime…, j’ai bondi sur le manche !

Lolo – Comment vous est venu l’idée d’écrire et d’interpréter ce nouvel album ‘Carnet Mondain’ qui tire définitivement un trait sur votre carrière de chanteur pour enfants ?

Corbier – L’album ‘Carnet Mondain est le reflet de ce qu’il m’a semble bon de dire ou d’écrire quelques mois après avoir définitivement quitté l’antenne. Un vent de liberté s’est enparé de moi, et j’avais envie de montrer aux autres (les gens) qu’il ne fallais plus m’associer à l’image que j’avais donné de moi pendant 15 ans. D’ou une certaine liberté de ton, d’humour, et de réflexion. J’aime tout particulièrement ce premier album, mais celui que je suis en train de réaliser risque d’approfondir le personnage.

Lolo – J’ai également pu relever que vos chansons vous veniez parfois d’une façon bien étrange. De quel façon vous sont venu les chansons ‘Le nez de Dorothée’ et ‘Sans ma barbe’ ?

Corbier – La chanson : le nez de Dorothée – est née d’une commande formulée par les deux auteurs chargés des textes de présentation de Récrée A2. Ils m’avait commandé une chanson dans laquelle, je révèlerais les bonnes résolution prise par Dorothée à l’aube de la nouvelle année 82 ou 83, je ne sais plus bien. Mr Azoulais qui dormais dans les décors lors de l’enregistrement de l’émission, fit un bon en entand ma musiquette et me proposa de l’enregister à condition que je fasse quelques couplets supplémentaires. Le lendemain c’était fait. La chanson était mème trop longue, et nous avons supprimé un couplet… Quand à Sans ma Barbe, c’est la sottise des gens de TF1 qui insistant auprès de la direction d’AB pour que je me rase, m’a donné l’idée d’en faire cette oeuvrette plutot absurde et délirante qui me semblait correspondre tout à fait à ce que les gens de la chaine avaient dans la tête… Du sirop !

Lolo – Bien, merci beaucoup Corbier, pour terminer pourriez-vous nous faire le plaisir de nous construire un petit poëme ‘Bichbochien’ ?

Corbier -

Ses ruses me rase ! Ses rires sont rares !
Le rabot du rabin est un rébus
Au chiotte le chitt et la pastachoutte aux chattes !
Jérémy t’as remis dans le méchoui tes mèches! Non ,
Bon tant pis.
Permettez moi de vous souhaiter à l’aube de cette nouvelle année de joyeuses pis tout à vous partager équitablement.

Bien à vous CORBIER

Lolo – Milles merci encore à vous François CORBIER !

(18/03/2003)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>