ElMobo / Frédéric Motte [ l ‘ Interview ]

Elmobo est l’un des compositeurs de musique des jeux vidéo phare des 20 dernières années de la micro-informatiques: amiga, atari st, PC, nintendo Ds et j’en passe.. Il nous a fait rêver tout jeune sur Maupiti Island, Gobliiins, Fascination ou encore Nightmare Creature. Et nous fais aujourd’hui partager sa passion pour la musique assistée par ordinateur, en exclusivité, pour 2nd-impact!

2i: Bonjour à toi Elmobo, ou Moby.. ou? Comment dois ton t’appeler et d’où viennent ces deux pseudonymes?

Elmobo: Bonjour Brice ! Ben en fait, aujourd’hui, presque tout le monde m’appelle Mobo… Moby, c’était au tout début de ma « carrière » dans la demoscene. Il fallait se trouver un nom de code, comme tout le monde. J’ai donc pris ça car j’étais en train de lire Moby Dick à l’époque. Je me suis dit que personne ne serait assez stupide pour choisir un pseudonyme aussi ridicule. La suite m’a prouvé que j’avais tord, puisqu’au moment où j’ai commencé à faire de la musique pour des jeux vidéos en les signant « Moby » est arrivé un autre Moby… J’ai donc du changer de pseudonyme pour éviter la confusion. Elmobo est venu assez naturellement, puisque c’est le surnom que m’avait donné un ami en référence à El Barto dans les Simpsons, dont je suis fan.

2i: Merci beaucoup de nous accorder un peu de ton temps pour ces quelques questions et bienvenue à toi sur 2nd-impact. sur Je te laisse te présenter brièvement, attention, tu as le droit à une seule ligne de notepad (donc, l’infini et l’au delà)

Elmobo: Je m’appelle Fred, j’ai commencé aux alentours de 1986 à m’interesser à la composition musicale sur ordinateur, grâce à mon amiga 500. J’ai assez rapidement rejoins un groupe de demomakers qui m’a permis de diffuser mes musiques. En 1989, j’ai dégoté mon premier contrat dans le jeu video. Je suis alors devenu musicien de jeux vidéo freelance, jusqu’en 1993 où j’ai rejoins la société Kalisto Entertainment, au sein de laquelle j’ai réalisé la bande son de pas mal de jeux (Fury of the Furries, Dark Earth, Nightmare Creatures 1 & 2, pour ne citer qu’eux). J’ai quitté la société début 2001 pour redevenir freelance. Pour complèter mon activité dans le jeu vidéo, j’ai monté en 2004 un studio d’enregistrement/mixage/mastering (Conkrete Studio) spécialisé dans le metal.

2i: Première questions récurrente de 2nd-impact… et encore plus important pour nous sachant que tu es musicien.. Quel était la dernière musique (ou chanson) que tu as écouté ?

Elmobo: Un morceau qui s’appelle « Discovery » par Cloudkicker. C’est un gars qui fait ça tout seul dans sa chambre, c’est du metal instrumental un peu atmosphérique. J’adore :) (on peut le trouver sur http://cloudkicker.bandcamp.com)

[youtube_sc url= »http://www.youtube.com/watch?v=qCMksqnwxK8″]

 "Discovery" par Cloudkicker

2i: Comment est née ta passion pour la musique? Premiers coups de coeur?

Elmobo: Houlala… Ca remonte à très loin… Gamin, mes parents m’avaient offert un orgue bontempi (un truc au son affreux, faudrait que je vois s’il traine encore quelque part… :). Je m’amusais à l’époque à jouer par dessus les 45 tours de mes parents. Un peu plus tard, j’ai développé un gout pour certains types de musiques, grâce à la discothèque parentale, dans laquelle on pouvait trouver des albums de Led Zeppelin, ACDC, les Beatles… A 13 ans, j’allais acheter des albums de Iron Maiden avec mon papa. A 15-16 ans, je découvrais le groupe de rock progressif Kansas que je vénère toujours aujourd’hui. Je peux dire que ce sont des groupes qui ont largement influencé la musique que j’écoute encore et même celle que je compose…

2i: La musique électronique assistée par ordinateur… Peux tu nous expliquer comment tu es tombé dedans?

Elmobo: Vraiment par hasard. Mes parents ont acheté en 1983 je crois, un micro-ordinateur comme un disait à l’époque. C’était un Oric-1. J’avais 13 ans, j’ai appris à programmer des trucs simples. Mais très vite, j’ai commencé à faire de la musique dessus. Rien de musicalement très avancé. Sauf qu’à l’époque, on n’avait pas de logiciel pour ça. Donc je programmais la musique à la main, en rentrant des lignes de data. Fréquence de la note, durée de la note, tout ça… Un véritable enfer que je serais totalement incapable de reproduire aujourd’hui. Mais quand on est gamin et qu’on a l’envie, on peut gravir des montagnes ! Quelques années plus tard, le bon vieil Oric fût remplacé par un C64. C’est avec cette machine que j’ai commencé à vraiment ECOUTER de la musique de jeux. Le chip sonore du C64 était un véritable petit synthétiseur 3 voies et les compositions de Rob Hubbard, Tim Follin, Martin Galway, Ben Daglish etc… m’ont fait découvrir un monde complètement magique. Je n’ai pas produis grand chose sur C64, mais quand mon Amiga 500 est arrivé dans la maison, et que j’ai découvert Soundtracker, les choses ont changées. C’était l’outil qui me manquait. Je ne compte pas le nombre de nuits blanches que j’ai passé à m’user les yeux et les oreilles sur Soundtracker

2i: Quelles étaient tes machines préférées? Atari ST? MAC? PC? Autres?

Elmobo: Sans hésitation l’Amiga !! J’ai encore 4 ou 5 chez moi (du 500 au 4000 en passant par la CD32 !). Et puis le C64 bien sûr. Il doit m’en rester 3. J’en rebranche un de temps en temps… :) Je n’ai jamais accroché à l’atari ST et je vais t’expliquer pourquoi. Avant de craquer pour l’Amiga, j’hésitais entre l’A500 et le 520ST. Les deux machines étaient constamment mise en concurrence dans la presse. Difficile de se faire une idée, même si beaucoup d’articles vantaient les capacités sonores de l’Amiga. Et puis un jour, un copain m’annonce qu’une connaissance à lui venait d’aquérir un ST. Ni une ni deux, on s’incruste chez lui pour que je vois la bête. Il me montre quelques jeux, dont The Pawn. Des jeux magnifiques graphiquement mais très pauvres au niveau sonore. Je lui demande donc s’il n’a pas des jeux avec de la musique. Et la, c’est la catastrophe… Ca sonnait moins bien que le C64. Au niveau d’un amstrad ou même de mon vieil Oric… Grosse déception. Je suis donc rentré chez moi en ayant fait mon choix. Ce serait l’amiga… :)

2i: Quel était ton logiciel/tracker favori?

Elmobo: J’ai suivi a peu près toutes les évolution de Soundtracker. Le dernier que j’aie utilisé doit être le Protracker 2.3. Un vrai bonheur. Quand aujourd’hui, j’ai besoin de produire du module 4 voies, je rebranche l’amiga, car rien n’arrive à la cheville de Protracker pour ça.

[youtube_sc url= »http://www.youtube.com/watch?v=i88KGZQU8ao »]

Fury Of The Furries OST (Amiga) - The Lagoon (Elomobo)

2i: Tu codais tout à la main ou avec clavier midi?

Elmobo: A la main… C’est tellement plus fun. Et puis, je passais tellement de temps sur Protracker, que le clavier de l’ordinateur était devenu pour moi presque plus naturel qu’un clavier midi. Même la saisie des effets (vibrato, portamento etc…) sous forme de codes hexadécimaux est devenue une seconde nature. Des réflexes qu’on n’oublie pas…

2i: Comment procèdes-tu lors de la composition d’une musique de jeu vidéo? On te fait un briefeing ou es tu très « libre » ?

Elmobo: Je suis relativement libre. Ca n’était pas toujours le cas au début, mais aujourd’hui, on me fait plutôt confiance. Bien sûr, ça arrive qu’on me file des directives, des exemples. Mais c’est assez rare, c’est surtout avec les nouveaux clients. Généralement, on me donne un document de game design, pour que je saisisse l’univers et les méchanismes du jeu, et je commence à bosser. Dans le meilleur des cas, j’ai droit à une démo ou un prototype jouable, mais pas tout le temps. Ensuite je soumets mes premiers essais, et on affine à partir là.

2i: Comment c’est passé ton introduction dans le milieu du jeu vidéo?

Elmobo: C’était en 1989, je venais d’arriver à Bordeaux pour y suivre mes études. A l’IUT, j’ai fais la connaissance de Mike, qui était accessoirement programmeur de demos sur CPC. Il était en train d’effectuer un stage chez Tomawahk (le studio qui a développé entre autre Fascination et Gobliiiins pour Cocktel Vision). Il m’a dit qu’ils étaient à la recherche d’un compositeur pour leurs jeux. J’y suis allé avec une diskette de mods dans la poche, et je me suis retrouvé à faire mes premières musiques de jeux… Comme le hasard fait bien les choses, l’année suivante, dans le même IUT, j’ai fais la connaissance de Nicolas Gaume qui était en train de monter Atreïd Concept qui quelques années plus tard allait devenir Kalisto Entertainment. On a bossé ensemble sur Tiny Skweeks et quelques portages pour Lankhor, et une paire d’années plus tard, il me proposait un poste au sein de sa boîte.

2i: Et aujourd’hui, la façon de travailler et les processus de créations ont-ils changés?

Elmobo: C’est un peu différent oui. Pour mes premiers jeux, on me demandait un seul morceau de musique et une poignée de bruitages. Aujourd’hui, les jeux étant bien plus riches et vastes, la quantité de travail est bien plus importante. On attache aussi beaucoup d’importance à l’univers du jeu, alors qu’il y a 20 ans, du moment qu’il y avait de la musique, ça allait. Au delà de ça, ma façon de travailler forcément changé, mais c’est plus dû à ma propre évolution, ainsi qu’à l’évolution de la technologie et des outils informatiques.

2i: Tu as influencé toute une générations de gamers et de musiciens (sisi!) grâce à tes musiques… Bien avant les mp3, on pouvait t’écouter sur des demos et des .MOD qu’on s’échangeait entre potes… Comment peut-on aujourd’hui écouter tes différentes musiques?

Elmobo: J’ai ouvert une page sur Bandcamp ( http://elmobo.bandcamp.com ). J’y poste régulièrement des musiques de jeux que j’ai réalisé. J’ai également ouvert un compte Soundcloud ( http://soundcloud.com/elmobo ), assez peu fourni pour l’instant, sur lequel je poste des morceaux hors jeu vidéo. Vous pouvez aussi écouter le tout nouvel album de mon groupe PLUG-IN sur Bandcamp ( http://pluginmetal.bandcamp.com ). Voilà, le quart d’heure pub est terminé :)

2i: Tes musiques sont toujours d’actualité! Nous avons par exemple utilisé récemment pour une émission (Pixel Audible), la musique d’introduction du jeu Fascination.. Peux tu nous parler de ce jeu et des musiques?

Elmobo: Tout d’abord, la bande son de ce jeu se résume à ce seul morceau. J’avais à l’époque samplé et découpé le beat d’un morceau bien connu d’Enigma, que vous aurez sûrement reconnu :). Le but était de faire un morceau un peu langoureux… On m’a récemment demandé de remixer ce morceau pour la compilation Amiga Immortal 4. Pour tout te dire, je ne suis pas particulièrement fan de ce morceau, j’ai donc gardé le seul truc qui me paraissait bon à sauver, à savoir le thème principal, et j’ai brodé autour de cette mélodie un morceau complètement différent de l’original et qui me plait beaucoup plus :). Le mastering du morceau sur le CD de la compilation ayant été complètement raté, j’ai mis le morceau en écoute gratuite sur Soundcloud avec mon propre mastering ( http://soundcloud.com/elmobo/fascination-2011-sea-of-love ).

[youtube_sc url= »http://www.youtube.com/watch?v=3OTul_GmFWM »]

"Fascination" Intro Music -Amiga Version- (Elmobo)

Fascination 2011 (Sea of Love) by elmobo

"Fascination" 2011 - Sea of Love (Elmobo)

2i: Tu travailles beaucoup sur console portables et iphone… On a notamment pu écouter tes arrangements sur Another World. Peux tu nous parler ce de ce projet?

Elmobo: Je n’ai pas participé à la version iPhone sortie récemment. J’ai juste travaillé sur la version sortie sur les téléphone Symbian OS sortie en 2005 je crois, et développée par la société Magic Productions. Mon intervention s’est résumée à la composition d’une petite musique d’ambiance sur le menu principal du jeu. Je n’ai pas du tout retouché aux musiques originales. J’avais émis le souhait de faire des musiques d’ambiances pour certains niveaux du jeu, mais faute d’espace mémoire, ça a été impossible.

2i: Enfin, l’un des jeux les plus charismatique de notre génération que tu as pu composé dont on se devait de te poser les questions sur les inspirations et l’origine du projet.. c’est le point & click: Gobliiins! Peux-tu nous raconter cette aventure?

Elmobo: Ah c’est marrant, je m’attendais à ce que tu me parles de Fury of the Furries… :) Gobliiiins est malheureusement pour toi un des jeux sur lequel j’ai le moins de choses à raconter :P. D’une part, je n’ai jamais rien compris au jeu lui même. Et ensuite, mon implication n’a été que très limitée. On m’a demandé une musique et quelques bruitages. J’ai fourni le tout, et la musique n’a pas utilisée faute de place je crois. Donc ma foi, pas grand chose à dire sur ce jeu, auquel je n’ai pour ainsi dire pas joué. Il faut dire que ça date de l’époque où on ne m’impliquait pas du tout dans le processus créatif du jeu. Pour Gobliiiins, j’ai eu droit en tout et pour tout à une démo de 5 minutes du jeu pas fini, et je suis retourné chez moi pour bosser dessus, et je n’ai jamais revu le jeu avant qu’on ne me donne la boîte à la sortie.

2i: Merci beaucoup Elmobo d’avoir prit le temps de répondre à toutes ces questions et nous faire l’honneur de ta présence sur 2nd-impact… On te laisse le mot de la fin:

Elmobo: C’est moi qui vous remercie de m’avoir donné la parole ! J’espère ne pas avoir été trop barbant :) Longue vie à 2nd-Impact !

Quelques jeux dont Elmobo a fait les musiques:

– Gobliiins

– Fascination

– Maupiti Island (adaptation pc Adlib)

– Nightmare Creature 1 & 2

– Pac in Time (PC , Snes, Gameboy)

– The Fifth Element (PSx & Pc)

–  Fury of the Furries (Amiga & PC)

– Another World (Symbian Os)

– Nebulus (Symbian Os)

– Et tellement d’autres!

Plus d’informations:

Le site d’Emolbo: http://www.elmobo.com/

Bandcamp: http://elmobo.bandcamp.com 

Son myspace: http://www.myspace.com/elmobo

Soundcloud:  http://soundcloud.com/elmobo

Son facebook: http://fr-fr.facebook.com/elmobo

Elmobo est l’un des compositeurs de musique des jeux vidéo phare des 20 dernières années de la micro-informatiques: amiga, atari st, PC, nintendo Ds et j’en passe.. Il nous a fait rêver tout jeune sur Maupiti Island, Gobliiins, Fascination ou encore Nightmare Creature. Et nous fais aujourd’hui partager sa passion pour la musique assistée par ordinateur, en exclusivité, pour 2nd-impact!

2i: Bonjour à toi Elmobo, ou Moby.. ou? Comment dois ton t’appeler et d’où viennent ces deux pseudonymes?

Elmobo: Bonjour Brice ! Ben en fait, aujourd’hui, presque tout le monde m’appelle Mobo… Moby, c’était au tout début de ma « carrière » dans la demoscene. Il fallait se trouver un nom de code, comme tout le monde. J’ai donc pris ça car j’étais en train de lire Moby Dick à l’époque. Je me suis dit que personne ne serait assez stupide pour choisir un pseudonyme aussi ridicule. La suite m’a prouvé que j’avais tord, puisqu’au moment où j’ai commencé à faire de la musique pour des jeux vidéos en les signant « Moby » est arrivé un autre Moby… J’ai donc du changer de pseudonyme pour éviter la confusion. Elmobo est venu assez naturellement, puisque c’est le surnom que m’avait donné un ami en référence à El Barto dans les Simpsons, dont je suis fan.

2i: Merci beaucoup de nous accorder un peu de ton temps pour ces quelques questions et bienvenue à toi sur 2nd-impact. sur Je te laisse te présenter brièvement, attention, tu as le droit à une seule ligne de notepad (donc, l’infini et l’au delà)

Elmobo: Je m’appelle Fred, j’ai commencé aux alentours de 1986 à m’interesser à la composition musicale sur ordinateur, grâce à mon amiga 500. J’ai assez rapidement rejoins un groupe de demomakers qui m’a permis de diffuser mes musiques. En 1989, j’ai dégoté mon premier contrat dans le jeu video. Je suis alors devenu musicien de jeux vidéo freelance, jusqu’en 1993 où j’ai rejoins la société Kalisto Entertainment, au sein de laquelle j’ai réalisé la bande son de pas mal de jeux (Fury of the Furries, Dark Earth, Nightmare Creatures 1 & 2, pour ne citer qu’eux). J’ai quitté la société début 2001 pour redevenir freelance. Pour complèter mon activité dans le jeu vidéo, j’ai monté en 2004 un studio d’enregistrement/mixage/mastering (Conkrete Studio) spécialisé dans le metal.

2i: Première questions récurrente de 2nd-impact… et encore plus important pour nous sachant que tu es musicien.. Quel était la dernière musique (ou chanson) que tu as écouté ?

Elmobo: Un morceau qui s’appelle « Discovery » par Cloudkicker. C’est un gars qui fait ça tout seul dans sa chambre, c’est du metal instrumental un peu atmosphérique. J’adore :) (on peut le trouver sur http://cloudkicker.bandcamp.com)

 "Discovery" par Cloudkicker

2i: Comment est née ta passion pour la musique? Premiers coups de coeur?

Elmobo: Houlala… Ca remonte à très loin… Gamin, mes parents m’avaient offert un orgue bontempi (un truc au son affreux, faudrait que je vois s’il traine encore quelque part… :). Je m’amusais à l’époque à jouer par dessus les 45 tours de mes parents. Un peu plus tard, j’ai développé un gout pour certains types de musiques, grâce à la discothèque parentale, dans laquelle on pouvait trouver des albums de Led Zeppelin, ACDC, les Beatles… A 13 ans, j’allais acheter des albums de Iron Maiden avec mon papa. A 15-16 ans, je découvrais le groupe de rock progressif Kansas que je vénère toujours aujourd’hui. Je peux dire que ce sont des groupes qui ont largement influencé la musique que j’écoute encore et même celle que je compose…

2i: La musique électronique assistée par ordinateur… Peux tu nous expliquer comment tu es tombé dedans?

Elmobo: Vraiment par hasard. Mes parents ont acheté en 1983 je crois, un micro-ordinateur comme un disait à l’époque. C’était un Oric-1. J’avais 13 ans, j’ai appris à programmer des trucs simples. Mais très vite, j’ai commencé à faire de la musique dessus. Rien de musicalement très avancé. Sauf qu’à l’époque, on n’avait pas de logiciel pour ça. Donc je programmais la musique à la main, en rentrant des lignes de data. Fréquence de la note, durée de la note, tout ça… Un véritable enfer que je serais totalement incapable de reproduire aujourd’hui. Mais quand on est gamin et qu’on a l’envie, on peut gravir des montagnes ! Quelques années plus tard, le bon vieil Oric fût remplacé par un C64. C’est avec cette machine que j’ai commencé à vraiment ECOUTER de la musique de jeux. Le chip sonore du C64 était un véritable petit synthétiseur 3 voies et les compositions de Rob Hubbard, Tim Follin, Martin Galway, Ben Daglish etc… m’ont fait découvrir un monde complètement magique. Je n’ai pas produis grand chose sur C64, mais quand mon Amiga 500 est arrivé dans la maison, et que j’ai découvert Soundtracker, les choses ont changées. C’était l’outil qui me manquait. Je ne compte pas le nombre de nuits blanches que j’ai passé à m’user les yeux et les oreilles sur Soundtracker

2i: Quelles étaient tes machines préférées? Atari ST? MAC? PC? Autres?

Elmobo: Sans hésitation l’Amiga !! J’ai encore 4 ou 5 chez moi (du 500 au 4000 en passant par la CD32 !). Et puis le C64 bien sûr. Il doit m’en rester 3. J’en rebranche un de temps en temps… :) Je n’ai jamais accroché à l’atari ST et je vais t’expliquer pourquoi. Avant de craquer pour l’Amiga, j’hésitais entre l’A500 et le 520ST. Les deux machines étaient constamment mise en concurrence dans la presse. Difficile de se faire une idée, même si beaucoup d’articles vantaient les capacités sonores de l’Amiga. Et puis un jour, un copain m’annonce qu’une connaissance à lui venait d’aquérir un ST. Ni une ni deux, on s’incruste chez lui pour que je vois la bête. Il me montre quelques jeux, dont The Pawn. Des jeux magnifiques graphiquement mais très pauvres au niveau sonore. Je lui demande donc s’il n’a pas des jeux avec de la musique. Et la, c’est la catastrophe… Ca sonnait moins bien que le C64. Au niveau d’un amstrad ou même de mon vieil Oric… Grosse déception. Je suis donc rentré chez moi en ayant fait mon choix. Ce serait l’amiga… :)

2i: Quel était ton logiciel/tracker favori?

Elmobo: J’ai suivi a peu près toutes les évolution de Soundtracker. Le dernier que j’aie utilisé doit être le Protracker 2.3. Un vrai bonheur. Quand aujourd’hui, j’ai besoin de produire du module 4 voies, je rebranche l’amiga, car rien n’arrive à la cheville de Protracker pour ça.

Fury Of The Furries OST (Amiga) - The Lagoon (Elomobo)

2i: Tu codais tout à la main ou avec clavier midi?

Elmobo: A la main… C’est tellement plus fun. Et puis, je passais tellement de temps sur Protracker, que le clavier de l’ordinateur était devenu pour moi presque plus naturel qu’un clavier midi. Même la saisie des effets (vibrato, portamento etc…) sous forme de codes hexadécimaux est devenue une seconde nature. Des réflexes qu’on n’oublie pas…

2i: Comment procèdes-tu lors de la composition d’une musique de jeu vidéo? On te fait un briefeing ou es tu très « libre » ?

Elmobo: Je suis relativement libre. Ca n’était pas toujours le cas au début, mais aujourd’hui, on me fait plutôt confiance. Bien sûr, ça arrive qu’on me file des directives, des exemples. Mais c’est assez rare, c’est surtout avec les nouveaux clients. Généralement, on me donne un document de game design, pour que je saisisse l’univers et les méchanismes du jeu, et je commence à bosser. Dans le meilleur des cas, j’ai droit à une démo ou un prototype jouable, mais pas tout le temps. Ensuite je soumets mes premiers essais, et on affine à partir là.

2i: Comment c’est passé ton introduction dans le milieu du jeu vidéo?

Elmobo: C’était en 1989, je venais d’arriver à Bordeaux pour y suivre mes études. A l’IUT, j’ai fais la connaissance de Mike, qui était accessoirement programmeur de demos sur CPC. Il était en train d’effectuer un stage chez Tomawahk (le studio qui a développé entre autre Fascination et Gobliiiins pour Cocktel Vision). Il m’a dit qu’ils étaient à la recherche d’un compositeur pour leurs jeux. J’y suis allé avec une diskette de mods dans la poche, et je me suis retrouvé à faire mes premières musiques de jeux… Comme le hasard fait bien les choses, l’année suivante, dans le même IUT, j’ai fais la connaissance de Nicolas Gaume qui était en train de monter Atreïd Concept qui quelques années plus tard allait devenir Kalisto Entertainment. On a bossé ensemble sur Tiny Skweeks et quelques portages pour Lankhor, et une paire d’années plus tard, il me proposait un poste au sein de sa boîte.

2i: Et aujourd’hui, la façon de travailler et les processus de créations ont-ils changés?

Elmobo: C’est un peu différent oui. Pour mes premiers jeux, on me demandait un seul morceau de musique et une poignée de bruitages. Aujourd’hui, les jeux étant bien plus riches et vastes, la quantité de travail est bien plus importante. On attache aussi beaucoup d’importance à l’univers du jeu, alors qu’il y a 20 ans, du moment qu’il y avait de la musique, ça allait. Au delà de ça, ma façon de travailler forcément changé, mais c’est plus dû à ma propre évolution, ainsi qu’à l’évolution de la technologie et des outils informatiques.

2i: Tu as influencé toute une générations de gamers et de musiciens (sisi!) grâce à tes musiques… Bien avant les mp3, on pouvait t’écouter sur des demos et des .MOD qu’on s’échangeait entre potes… Comment peut-on aujourd’hui écouter tes différentes musiques?

Elmobo: J’ai ouvert une page sur Bandcamp ( http://elmobo.bandcamp.com ). J’y poste régulièrement des musiques de jeux que j’ai réalisé. J’ai également ouvert un compte Soundcloud ( http://soundcloud.com/elmobo ), assez peu fourni pour l’instant, sur lequel je poste des morceaux hors jeu vidéo. Vous pouvez aussi écouter le tout nouvel album de mon groupe PLUG-IN sur Bandcamp ( http://pluginmetal.bandcamp.com ). Voilà, le quart d’heure pub est terminé :)

2i: Tes musiques sont toujours d’actualité! Nous avons par exemple utilisé récemment pour une émission (Pixel Audible), la musique d’introduction du jeu Fascination.. Peux tu nous parler de ce jeu et des musiques?

Elmobo: Tout d’abord, la bande son de ce jeu se résume à ce seul morceau. J’avais à l’époque samplé et découpé le beat d’un morceau bien connu d’Enigma, que vous aurez sûrement reconnu :). Le but était de faire un morceau un peu langoureux… On m’a récemment demandé de remixer ce morceau pour la compilation Amiga Immortal 4. Pour tout te dire, je ne suis pas particulièrement fan de ce morceau, j’ai donc gardé le seul truc qui me paraissait bon à sauver, à savoir le thème principal, et j’ai brodé autour de cette mélodie un morceau complètement différent de l’original et qui me plait beaucoup plus :). Le mastering du morceau sur le CD de la compilation ayant été complètement raté, j’ai mis le morceau en écoute gratuite sur Soundcloud avec mon propre mastering ( http://soundcloud.com/elmobo/fascination-2011-sea-of-love ).

"Fascination" Intro Music -Amiga Version- (Elmobo)

Fascination 2011 (Sea of Love) by elmobo

"Fascination" 2011 - Sea of Love (Elmobo)

2i: Tu travailles beaucoup sur console portables et iphone… On a notamment pu écouter tes arrangements sur Another World. Peux tu nous parler ce de ce projet?

Elmobo: Je n’ai pas participé à la version iPhone sortie récemment. J’ai juste travaillé sur la version sortie sur les téléphone Symbian OS sortie en 2005 je crois, et développée par la société Magic Productions. Mon intervention s’est résumée à la composition d’une petite musique d’ambiance sur le menu principal du jeu. Je n’ai pas du tout retouché aux musiques originales. J’avais émis le souhait de faire des musiques d’ambiances pour certains niveaux du jeu, mais faute d’espace mémoire, ça a été impossible.

2i: Enfin, l’un des jeux les plus charismatique de notre génération que tu as pu composé dont on se devait de te poser les questions sur les inspirations et l’origine du projet.. c’est le point & click: Gobliiins! Peux-tu nous raconter cette aventure?

Elmobo: Ah c’est marrant, je m’attendais à ce que tu me parles de Fury of the Furries… :) Gobliiiins est malheureusement pour toi un des jeux sur lequel j’ai le moins de choses à raconter :P. D’une part, je n’ai jamais rien compris au jeu lui même. Et ensuite, mon implication n’a été que très limitée. On m’a demandé une musique et quelques bruitages. J’ai fourni le tout, et la musique n’a pas utilisée faute de place je crois. Donc ma foi, pas grand chose à dire sur ce jeu, auquel je n’ai pour ainsi dire pas joué. Il faut dire que ça date de l’époque où on ne m’impliquait pas du tout dans le processus créatif du jeu. Pour Gobliiiins, j’ai eu droit en tout et pour tout à une démo de 5 minutes du jeu pas fini, et je suis retourné chez moi pour bosser dessus, et je n’ai jamais revu le jeu avant qu’on ne me donne la boîte à la sortie.

2i: Merci beaucoup Elmobo d’avoir prit le temps de répondre à toutes ces questions et nous faire l’honneur de ta présence sur 2nd-impact… On te laisse le mot de la fin:

Elmobo: C’est moi qui vous remercie de m’avoir donné la parole ! J’espère ne pas avoir été trop barbant :) Longue vie à 2nd-Impact !

Quelques jeux dont Elmobo a fait les musiques:

– Gobliiins

– Fascination

– Maupiti Island (adaptation pc Adlib)

– Nightmare Creature 1 & 2

– Pac in Time (PC , Snes, Gameboy)

– The Fifth Element (PSx & Pc)

–  Fury of the Furries (Amiga & PC)

– Another World (Symbian Os)

– Nebulus (Symbian Os)

– Et tellement d’autres!

Plus d’informations:

Le site d’Emolbo: http://www.elmobo.com/

Bandcamp: http://elmobo.bandcamp.com 

Son myspace: http://www.myspace.com/elmobo

Soundcloud:  http://soundcloud.com/elmobo

Son facebook: http://fr-fr.facebook.com/elmobo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>