Le rachat d’Hudson par Konami…. peur?

Hudson, un nom, tout une légende.. Ils font partis de ces éditeurs aux côtés de SUNSOFT qui nous rappellent de vieux souvenirs de gameur. Son abeille jaune et noir avec ses gros yeux globuleux, à côté, son logo bleu navy plantait le décor; nous sommes les ouvrier(e)s du jeu vidéo.Bomberman, Pc Genjin sur Nec PC Engine, Faxanafu (Nes), Chameleon Twist sur N64, ou encore Shadow’s Tale sur Wii , depuis le 18 Mai 1973, Hudson conçoit des jeux vidéo qui ont marqués toute une génération.

Nous, se sont nos doigts chargés d’émotions de voir disparaitre notre dard favori, qui nous donnent la force de faire cet article sur un rachat très silencieux mais aujourd’hui concret d’Hudson par le géant nippon: Konami.

 

Jeuxvideo.com nous apprenait le 8 Mars dernier que Konami possèdait 54% (en fait, 53,99%, soyons précis) d’Hudson Soft. Et si aujourd’hui ils grapillent les 46% autres pourcents, c’est certain que la crise économique en est pour beaucoup. En tant qu’actionnaire majoritaire. Voir la société s’enliser chaque jour un peu plus n’est pas une situation qui plais.. surtout pour le provisionel. 40 postes supprimés. Et une redirection claire de la part de Konami: Le social Gaming pour Hudson Soft. Pour faire court, Hudson va devenir en quelque sorte un fabricant de jeux vidéo à la « Playfish ».Les joueurs du monde entier ont peur.

Que vont devenir les licences chers à l’abeille aux gros yeux globuleux? Mario Party, Dungeon Explorer, Sport Island, Bonk et Bomberman ne sont que quelques exemples de l’extra-ordinaire liste de Hit des 30 ans d’activité de la ruche nippone. Même si pour le moment Konami nie la supression des projets internes en cours d’Hudson, on ne peut que s’inquiéter de l’avenir de ses jeux fars et espèrer que les employés anciennement Hudson, nouvellement Konami Corp. resteront, et péréniserons leurs jeux… Pour ma part, Konami est bien trop intélligent pour tout foutre bêtement à la poubelle. Et commes ils travaillent main dans la main (en tant qu’actionnaire ++) depuis maintenant presque 5 années, Konami a donc mit sa patte dans le nid de l’abeille depuis belle lurette. Rejouer au classique d’Hudson c’est bien (il y a d’ailleurs beaucoup de jeux Hudson à vendre sur le PSN, Boutique Nintendo et 360), mais avoir des nouveautés, c’est mieux non? On va suivre de prêt la suite des événements… Ganbarimasu Hudson So’futo! Le 1er Avril de cet année sera la fin.. et ce n’est pas un poisson.



Konami & Hudson en quelque chiffre:

– Rendement de Konami en 2011: 2,14% (CA de 266 458  M de Yen)

– Konami a perdu 3 indices depuis 2006 (source boursezone.com)

– Hudson soft est sorti de son gouffre financier en 2005, mais depuis 2008,il  est en baisse permanente (Hudson entre en bourse en Décembre 2000)

– Rendement 2011 d’Hudson: 2,84% (CA de 14 000 M de Yen)- Hudson soft comptait 500 empoyés en 2008

– Konami, à travers le monde, comptait le 31 mars 2010 un chiffre de 5708 salariés (regroupant la plateforme nippone, américaine et européenne)

Article réalisé avec les sources de Wikipedia Japan, jeuxvideo.com et Zonebourse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>