Les cycles du gamer. Type A, B, C et Zéro.

Un bon article commence toujours d’une laverie, se peaufine au Mac Do (le nouveau 1955 est canon! Surtout après une bouteille de crémant la veille) pour se conclure dans ma cuisine, sous la véranda et un doux soleil. Parlons aujourd’hui, des cycles des joueurs. 1,2,3, c’est parti.

 

 

1) L’achat d’une console “Type A”

 

On est pas né-joueur, enfin si, avec un hochet ou Mimi la girafe, mais on ne né pas joueur de jeu vidéo. On le devient. Et pour cela, deux options: la première est d’avoir cousin machin ou le p’tit copain(copine) de classe qui a une console et qui vous fait essayer cette dernière, oula, révélation. La deuxième, c’est de se l’acheter (ou de se la voir offrir) grâce à des parents curieux et surtout avident de nouvelles technologies. J’ai eu la chance d’avoir des parents curieux et aussi (et surtout), un frère ainé extrêmement précurseurs et doué pour la programmation. Il devenait alors facile d’accuser la micro-informatique au service du jeu « éducatif » comme moteur d’achat parental. Appelons cette console “type A”

2) L’achat de jeu

Toutes plateformes a besoin de jeux. Il est rare que ces dernières est un jeu intégré à leur système (mis à part, rares exceptions, comme notre chère master système avec Alex Kid à l’intérieur).

On achète… disons, 6 à 8 jeux en moyenne.

3) La prise de conscience Ordinateur

Puis on redécouvre que son ordinateur, le PC, peut lui aussi avoir des jeux…. hop hop on découvre les joies du fps, simulation, stratégie et click & play. Puis, vient la performance ultime, la joie du réseau (Lan ou Internet). T4C, Camelot, Wow, etc, on découvre les MMORPG. Viennent aussi à cette même période; les émulateurs, hhaaa.. Ces petites bêbêtes qui servent nos disques dur et nos processeurs, les poussant aux maximums pour asservir nos vieux fantasmes de jeux 8bit ou arcade (parce que émuler les jeux récents, c’est pas bien, 2nd-impact, il aime pas ça.)

4) Le retro gaming, “Type 0”

Pourquoi? Comment? Tout simplement par nostalgie et mais (et peut être surtout) par plaisir du jeu. C’est rapide, jouable, intuititf, instinctif, et on.. s’amuse! Appelons ce cas “TYPE 0”.

5) Retour à la console “type A”

Et hop, comme par magie on revient à la console. Parce que on se rend compte que son pc il faut lui acheter, acheter, acheter et encore acheter des composants pour pouvoir jouer. Et puis, l’installation, c’est long. Alors que sur console, tout va tellement PLUS VITE. Et tout, marche à la perfection, du début à la fin. Alors on se met à racheter 1 ou 2 jeux. Appellons cette console “Type B”.
6) Nouvelle console, “TYPE B”

Mais l’envie d’aller à la concurrence est plus fort que toi. Te voilà comme propulsé à ta boutique de jeux vidéo non labellisé , pour craquer tes étrennes de mamie et tatan (après avoir laver leur garage et tondu la pelouse). Tu achète LA console concurrente à celle que tu possède déjà, car oui, c’est trop fun et trendy d’avoir “une collection”. Avec cela, tu te dépasses et tu deviens fous. Te voilà déjà au magasin, cette fois une chaîne, pour acheter des jeux, ils sont au nombre de 4, et ils sont PEGI 18.
7) Social Gaming

Mais te revoilà déjà sur ordinateur, parce que le Social Gaming, c’est trop facebookien et ça démonte tout. Farmville , Hotel truc, Click click je fais un cadeau à ma cousine, et puis Click Click je la bourre dans mon champs (j’ai pas pu résister). Ta passion revient enfin, et contre tout attente, tu rejoues à la console “type A”
8) Retour à la console “TYPE 0”, Vente de la console “Type B”

Bah oui, finalement tu t’es enfin aperçu que la console Type B n’était pas vraiment plus forte que toi. Elle avait tout d’une grande, mais c’est injouable et tu ne t’amuses pas. Te voilà contraint à rejouer au Type 0, car le social gaming t’as fait perdre la raison, et aussi par la même occasion, quelques années de vie. Je ne parle même plus de WOW, qui en plus t’avoir fait perdre du temps t’as aussi fait perdre 2 points à ta myopie. Tu vends ta console Type B, et tu t’achète de nouvelles consoles Type 0. Car tu rigoles beaucoup plus avec le Type 0.

9) Type A = Type 0 + Achat Type C

Le temps a passé, et tu t’es rendu compte que la console Type A et maintenant assimilé au Type 0. Danmed! C’est incroyable comme le temps passe vite. Heureusement, tu peux maintenant t’acheter une nouvelle console, une console, nouvelle génération. C’est totalement fou, tu joues sans les mains. Mais les consoles type 0 te plaisent toujours autant, tu as donc trouver la bonne combinaisons. Bravo.

10) Regret de la vente de la “Type B” + rachat

Et oui, le temps a passé et aujourd’hui la console de Type B que tu as dénigrée t’en veut énormément d’être entre les mains du petit Thomas, 9 ans, qui s’amuse avec elle.. des coups de pieds, des coups de marqueurs noir indélébiles, tout y passe. Et toi. Tu n’a plus qu’à la retrouver en occaz, finalement, tu l’achètera deux fois cette maudite console.

11) Conclusion

Type A = la meilleur du monde (sa première), que tu as acheté deux fois, car ta mère te la mise à la poubelle au passage à l’an 2000.

Type B = La concurente de la Type A que tu as acheté deux fois

Type 0 = Ta nouvelle collection de console « Retrogaming », mais finalement, tu ne joues pas souvent à toutes, c’est surtout sur la Type A que tu reviens.

Type C = La next gen qui trône fièrement à côté de ton écran plat.

 

Et grâce à cela.. vous faîtes le bonheur des constructeurs et éditeurs de jeux vidéo! Whé! Bravo! $€Y

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>