Assassin’s Creed 3 se dévoile

Pour la cinquième année consécutive, Ubisoft nous livrera en automne un nouvel opus de l’une des franchises majeures de cette génération: Assassin’s Creed. Là où les épisodes Brotherhood et Revelations n’étaient que des spin-off, cette fois nous aurons vraiment droit à un épisode 3.

Ciao Italia et welcome to America.

Après la terre sainte et nos promenade avec Altaïr dans Saint-Jean d’Acre, Damas et Jérusalem dans le premier épisode, après Florence et sa région ainsi que Venise en pleine renaissance en compagnie de Ezio Auditore héro si charismatique qu’Ubisoft nous avais offert des suites directes avec Brotherhood à Rome et Revelations à Constantinople pour clore la trilogie d’Ezio, nous changerons enfin de décor et d’époque. Nous partons donc cette fois dans le nouveau monde, les colonies britanniques d’Amérique en 1777 et dans un contexte une nouvel fois houleux et propice à un scénario d’Assassin’s Creed. Nous sommes en pleine révolution américaine, les treize colonies britanniques déclarent leur volonté d’indépendance face à l’empire Britannique. Enfin ça c’est pour le background.

En effet Ubisoft a annoncé que l’action se déroulerait entre 1753 et 1783 ce qui est plutôt large et permettra de vivre la révolution américaine de très près. Car s’il a été confirmé que le scénario tournera bien autour de la guerre entre Templiers et Assassins, cette fois on nous souligne que l’action se passerait non plus autour de lieux historiques mais autour d’évènements historiques. Lieu et contexte oblige, on retrouvera forcément des Français et des Indiens durant notre aventure.

Et le héros dans tout ça?

Ça va scalper sec!

Car oui on aura droit à un nouvel Assassin. Desmond  plongera une nouvelle fois dans l’Animus, une version 3.0 nous dit-on et découvrira un de ces ancêtres nommé Connor. Et la particularité de ce-dernier est qu’il est de père américain et de mère amérindienne. Le personnage se retrouvera donc au milieu du conflit sans pour autant prendre parti pour l’un des deux camps, on nous promet en effet une vision non manichéenne des évènements. Nous croiserons évidemment des personnages célèbres de l’époque comme George Washington où Benjamin Franklin. Et nous voyagerons entre les villes de New York et Boston ainsi qu’une zone dite frontalière qui comprendra des colonies, ainsi que le village de la tribu dans laquelle Connor a été élevé.

Côté jouabilité, nous aurons un héros capable de grimper aux arbres et pouvant effectuer de nouveaux mouvements, comme attaquer en plein sprint par exemple. Connor sera muni d’un tomahawk ainsi que d’un couteau  pour combattre. On ne verrouillera cependant plus ces cibles, cela se fera automatiquement. L’environnement sera affecté par le temps et l’hiver aura un effet aussi bien visuel que sur les personnages, en effets les soldats auront plus de mal à se déplacer dans la neige. Nous pourrons chasser pour nous nourrir et la façon de tuer notre proie influera sur la quantité de nourriture ramassée. Il y aura de nombreuses missions secondaires, nous pourrons être recrutés par un club de chasse par exemple! Un nouveau système de notoriété ainsi que de monnaie/échange sont au programme. Enfin un système de caméra revu permettra de donner une impression plus cinématique à tout cela.

Vous l’aurez compris, ce troisième épisode s’annonce comme celui du renouveau, et Ubisoft déclare que celui-ci est le plus gros budget de son histoire et qu’il est en développement depuis plus de deux ans. Nous attendrons donc avec impatience le 30 octobre 2012 pour poser nos mains sur ce titre qui s’annonce déjà comme l’un top sellers de l’année. Pour patienter, nous vous laissons avec le premier trailer du jeu, diffusé hier.

[youtube_sc url= »http://www.youtube.com/watch?v=GFinsqYP2yY »] 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>