« Black Mirror » a must have seen Trilogy


Black Mirror

Ce tout nouveau format de presque série (trilogie), ne tiens que par un seul fil conducteur, l’impact des nouvelles technologies sur notre société.

Chaque épisode s’efforcera à démontrer soit l’écrasant pouvoir des médias, ou l’évidente perte progressive de conscience du poids de ces technologies sur nos identités, nos désirs et nos besoins.

En trois épisodes, la satyre est faite des risques inhérent à la liberté de circulation des informations, des nouvelles technologies « Big Brother » et de la montée en puissance de la Starification/ Starisation/ Peoplisation par des émissions pauvres en contenues.

La tension est totale dés le premier épisode dont il ne faut surtout dévoiler à quiconque la fin tant qu’il ne l’à pas vu ! ça s’appelle le suspense les mecs, ruinez pas tout!

Chaque épisode démontre, (plus ou moins saupoudré de SF) à leur manière les effets indésirables de notre société sur-branchée. Il s’agit de contes parfois terribles ou le méchant loup deviendra outrageusement pervers ou victimes de nous, petits cochons, le peuple, la masse, les faibles.

Si « Black Mirror » n’à pas davantage de succès c’est que vous êtes sûrement déjà en surconsommation de sucreries télévisées. Un précieuse truffe vous ferait peut être du bien, un cochon tel que vous devrait quand même parvenir à la déterrer. Ceux qui y voit du caviar l’auront sûrement déjà pêché tout seul, comme des grands, sans qu’on leur dise ou est l’hameçon…

Sachez que l’auteur du scénario du premier épisode n’est autre que le célèbre journaliste Charlie Brooker (co-auteur du second épisode). http://en.wikipedia.org/wiki/Charlie_Brooker .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>