How to train your Dragon – Une belle surprise dans l’animation

 

Alors que nous avions commencé hier soir à regarder « Despicable Me », c’est finalement un film de Dreamwork que nous nous sommes mis sous la dent.

Despicable Me est tout simplement une grosse daube (on ne dit pas « une grosse daube »- bery, on dit « je n’aime pas »). Le scénario en plus d’être naïf, il est aussi très mal amené, les personnages n’ont aucuns charismes (le méchant sensé être méchant est carrément un gros naze), le character design est pourrable (on dirait l’équipe d’un autre  dessin animé d’animation que je n’ai pas du tout aimé: « Monster House « ) et enfin on s’ennuis! Profondément même. Ils ont essayé, oui.. mais quel échec. Un exemple: les petites bestioles jaune pompées sur Pixar sont juste là pour faire rire les demeurés ou les enfants de moins de 3 ans. Bon, après, cela ne regarde que moi (enfin, nous), car j’étais peut être loin, voir très loin, de la quintessence  même de Dispicable Me à la psychologie si finement fhashbackée et ponctuée de questions inévitablement fondamentales: Qui suis-je?

Despicable_Me_mignons

voici l’unique image que vous aurez le droit pour cette critique


How to train your Dragon, quant à lui, est peut être mieux qu’un simple « bon p’tit film », je ne crie pas au chef d’oeuvre.. mais quel travail! Le film commence avec une île à la monkey island, sans soleil ou presque, car il n’est question que de brume et de grèle du grand nord. Nous sommes en terre scandinaves, chez les Vicking! 

how_to_train_your_dragon_artwork

Au plus profond des caraïbes..

Le village est attaqué sans cesse par des Dragons. Ces grosses bêbettes ne pensent qu’à une chose: bouffer le bétail. Alors forcément, les Vickings depuis des siècles ne pensent eux aussi qu’à une chose: mettre en pièce, niquer, et éventrer du Dragon.

HowToTrainYourDragon_031_300x179L’animation est sublime, le chara-design hyper expressif, les monstres sont magnifiques et on se prend à rêver à vouloir nous aussi boulverser la tradition Vickings: entraîner un dragon (et non le tuer!). Le scénario n’a rien d’exptionnelle, mais le rythme est bon. L’heure et demie de film passe très vite, et on s’attache à tout son petit monde.

Un film approuvé par Monsieur Truc! Foncez jeune dragonaux!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>