Jeux de sociétés et jeux vidéo : une histoire commune

Après l’article sur l’histoire des jeux de casino et le jeux vidéo, nous avons le plaisir de vous présenter les jeux de société et le jeu vidéo.

Les jeux de sociétés et les jeux vidéo ne sont pas des frères ennemis, bien au contraire ! Leur histoire s’entremêle et, à tour de rôle, chacun a servi de source d’inspiration à l’autre.

Véritable pionnier, le jeu de société a inventé de nouvelles façons de se divertir quel que soit le nombre (solo, multijoueurs…) et le profil des joueurs. Ainsi, les jeux de simulation guerrière et les war games doivent leur existence à des jeux de société comme Risk, Diplomatie ou Fondation de Avalon Hill. Quant à Donjons et Dragons, il donne naissance à un genre incontournable dans le jeu vidéo : le jeu de rôle. Bien des années plus tard, en 1993, Magic : l’assemblée crée le concept des cartes à collectionner qui deviennent vite des classiques du monde virtuel.

La tendance s’est inversée et ce sont maintenant les jeux de société qui cherchent dans les jeux vidéo les idées novatrices pour évoluer et s’adapter aux attentes des joueurs. Certains titres, comme Caylus, s’adressent uniquement à un public adulte/adolescent et ont élaboré des règles complexes. L’intérêt est de valoriser la stratégie plutôt que le simple hasard. D’autres associent des supports modernes (comme les DVD) pour rajouter une dimension high tech.

Et, tous comme les jeux vidéo qui se jouent en réseau, les jeux de société ont opéré une profonde mutation pour sortir du seul cadre familial. Les bars/cafés à thème se multiplient dans tous mes pays et enregistrent une fréquentation record. Dans ces endroits insolites, comme le Zéro de Conduite à Paris, vous pouvez venir participer à une soirée dédiée à tel ou tel jeu (comme le Trivial Pursuit) ou même apporter votre propre jeu et vous installer tranquillement à une table. Certains établissements vont encore plus loin et mettent à la disposition de leurs clients plus d’une centaine de jeux…qu’ils peuvent aussi acheter sur place s’ils ont un vrai coup de foudre.

Un petit monde tout tout proche?

Ce regain d’intérêt s’explique par la dimension sociale et ludique de ce type de jeux. Interactifs, ils permettent de renforcer les relations amicales mais aussi de faire de nouvelles rencontres. C’est une relation d’individu à individu qui véhicule de la chaleur humaine et qui fédère un groupe autour d’une distraction commune et d’une compétition bonne enfant apportant des sensations fortes lors des tentatives de bluff ou de lecture du jeu de l’adversaire pour mieux le battre!

Par exemple, dans Les loups-garous de Thiercelieux chaque joueur peut-être soit un villageois soit un loup-garous. Mais évidemment, personne ne sait qui est qui ! Les villageois doivent à tout prix démasquer les loup-garous s’ils ne veulent pas être éliminés…Pour corser le tout, il y a aussi des personnages qui ont des pouvoirs spéciaux : le chasseur, la voyante, la sorcière, la petite fille….
En définitive, hormis le fait qu’il est impossible de passer la main en cours de route, le suspense ressenti tout au long d’une partie rappelle ce que peuvent éprouver les joueurs de poker! La chance ne joue qu’un rôle infime dans la victoire, et ceux qui veulent aller trop vite connaissent le plus souvent un retentissant bad beat.
L’expérience de jeu est donc beaucoup plus riche ! C’est aussi très amusant de tenter de démasquer ses amis, et de les regarder dans les yeux pour leur mentir alors qu’ils lisent habituellement en vous comme dans un livre ouvert ! Les jeux de société les plus réussis sont d’ailleurs ceux qui vont mettre en relief toute la complexité de l’être humain et sa capacité à élaborer des stratégies complexes….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>