KAMUI NO KEN | En 1860, un jeune garçon, Jirô.

[ KAMUI NO KEN ]

L’épopée d’un adolescent japonais à travers le monde à la recherche d’un trésor, dans le Japon de la fin du XIXè siècle…

Voilà en gros le postulat de départ de ce film réalisé en 1985 par Rin Tarô (Albator, X, Galaxy Express 999). En plus d’être une plongée en plein cœur du Japon écartelé entre le shôgunat et la prochaine ère Meiji, Kamui nous plonge dans une aventure hors du commun, qui nous fera voyager sur près de la moitié du globe.

En 1860, un jeune garçon, Jirô, se trouve accusé à tort d’avoir tué sa famille adoptive et sa petite sœur. Il trouve conseil auprès d’un moine, Tenkai, qui décide de le prendre sous sa protection, en lui enseignant le « ninjutsu », art martial japonais transmis par les ninjas de génération en génération.Les années passent ; Jirô est devenu un homme, et Tenkai révèle alors à celui-ci le nom du véritable assassin de sa famille. Jirô décide alors de se venger. Mais l’homme qu’il tue n’est autre que son véritable père. Un homme bon, que Tenkai avait sous son service quelques années auparavant. Mais quelles sont les motivations de ce moine à la stature imposante ?

Tenkai est en fait un homme de main du Shogun, aux prises avec l’Empereur, bien décidé à retrouver le pouvoir après 3 siècles de shôgunat . Pour cela, il est chargé de retrouver un magnifique trésor d’un pirate, trésor qui permettrait ainsi au Shôgun de gagner la bataille. Kamui, ignorant tout cela, se met en quête de retrouver ses parents, armé d’une simple dague, qui se révèlera bien utile par la suite. 
Combats, manigances, décors magnifiques, Kamui est un film majeur, et je pèse mes mots. Pourquoi est-il si méconnu ? Mystère.

Car en plus de posséder un scénario solide et prenant, Kamui est mis en scène de façon extrêmement stylisée par Rin Tarô. Ainsi se succèdent les corps élancés, déformés, donnant une fluidité rarement vue à certaines scènes de combat. Il en va de même pour les combats justement. Les adversaires de Jirô sont tous plus étranges les uns que les autres, entre Tenkai, immense, les 3 ninjas aux visages et aux physiques déformés et aux puissants pouvoirs magiques.

Kamui, film culte ? Probablement, car Yoshiaki Kawajiri s’en inspirera plus tard pour créer Ninja scroll. Ce film a été pour moi une des plus grandes surprises lors de la grande vague de sorties d’animés entre 1995 et 1997. Bien sûr, certains regretteront le style un peu 70’s de ce film, mais la bande son et l’histoire rattrapent largement cette faiblesse (mais est-ce une faiblesse ?). Alors, faut-il en dire plus pour vous convaincre de le regarder ?

Le Japon en 1860

Kamui no Ken se situe quelques années avant l’instauration de l’ère Meiji (1867-1912), qui voit le retour d’un Empereur au sommet de l’Etat nippon. L’époque où se situe l’action se nomme « Bakumatsu », transition entre le Shogun et l’Empereur. Jusqu’à cette date, le shôgunat tout puissant dominait le Japon depuis 3 siècles. Chaque camp est aidé par des puissances étrangères : l’Empereur par les Pays-Bas, le shôgun par la France. Evidemment, on a encore choisi les perdants…

Jirô, quant à lui est un Ainu. Ce peuple est LE peuple primitif du Japon. Contrairement au reste de la population, ils sont grands, poilus, plus proches des Russes que des Asiatiques. ils ont été assez régulièrement maltraités par les Japonais, qui les considèrent même encore aujourd’hui comme des êtres assez frustres, et pas franchement civilisés. S’ils ont disparus de l’île de Honshu, on peut toujours les trouver sur l’île d’Hokkaido.

KAMUI : sous ce nom se cache un des groupes ninja parmi les plus connus du Japon (avec les Koga ou Tokagure). Mais dans le film, il désigne plutôt la montagne d’où Jirô est originaire. Cette montagne sacrée serait vénérée par les Ainu, comme le mont Fuji l’est par les Japonais.

auteur : Tetsu Yano

producteur: Mad House

réalisation : Rin Tarô

scénario : Mamoru Mazaki

Chara design : Moriyoshi Mukuo/ Takuo Noda

Musiques :Ryûdô Uzaki/Eitetsu Hayashi

Année de production : 1985

httpv://www.youtube.com/watch?v=endv3PVpXFg

(une vidéo sur les Aïnus, la vraie origine des japonais.)

Duke Fleed (publié la première fois le 4/04/2001)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>