20 ans de pixels nasillards… Wolfenstein 3D!

C’est donc en 1992 que voit le jour le tout premier FPS (jeu de tir à la première personne). Wolfenstein 3D a inspiré tellement d’autres jeux que l’on peut le considérer comme le grand père de tous les fps auxquels nous jouons aujourd’hui: Call of Duty, Battlefield, Halo, Quake, Duke Nukem3D et Doom.

L’homme à l’origine de ce projet n’était autre que John Romero, qui sera plus tard à l’origine d’autres classiques du genre: Doom, Doom2 et Quake. Il a été inspiré par le jeu Castle Wolfenstein, un jeu d’infiltration de 1981. Au final nous obtenons un jeu techniquement très avancé pour l’époque.

Le principe est simple, vous incarnez le soldat BJ Blazkowicz, retenu dans un chateau nazi duquel vous devrez naturellement vous échapper. Le jeu, tout d’abord sortit sur PC, n’a pas manqué de faire couler beaucoup d’encre à l’époque. En effet, à cause de nombreux éléments nazis présents, comme les portraits d’Hitler, les drapeaux, ou encore le thème d’introduction (bon après tout on est prisonnier dans une forteresse nazi non?), Wolfenstein3D fut accusé de faire l’apologie du nazisme et fut retiré de la vente en Allemagne en 1994. Drôle de manière de faire une apologie, quand le but du jeu est de casser du nazi et contient même une mission dont le but est de tuer Hitler lui-même, mais que voulez-vous? les jeux vidéo c’est le mal…Et à tel point que la version Super Nintendo fut très édulcorée: de nombreuses références ont été supprimés, le sang a été remplacé par de la sueur et les bergers allemand remplacés par des rats mutants!

Le jeu est composé de 6 épisodes découpés en 10 niveaux chacun, le dernier constituant un combat contre un boss. Le château est truffé de passage secrets, trésors a collecter et accès à des niveaux secrets. On peut d’ailleurs apparenté ce jeu au genre arcade dans la mesure ou un score apparait en bas de votre écran, et que, chaque ennemis et trésor collecte fera augmente celui-ci. Enfin, sachez qu’il n’y avait pas de carte pour se repérer dans les niveaux et que le moyens le plus sûr pour ne pas se perdre était de jouer au Petit Poucet avec les cadavres: « Ah tiens?! Des mort, je suis déjà passé par là visiblement! »

A l’occasion de ce vingtième anniversaire, Bethesda nous invite à nous replonger dans ce jeu de légende dans votre navigateur web grâce au lien suivant: http://wolfenstein.bethsoft.com ou via leur page Facebook: http://www.facebook.com/wolfenstein. En prime une vidéo de John Carmak, directeur technique d’id Software est disponible et dans laquelle, il nous livrera son point de vue sur le développement du jeu tout en jouant.

[youtube_sc url= »http://www.youtube.com/watch?v=amDtAPHH-zE »]

Enfin, et cerise sur le gâteau, la version du jeu sur iPhone, iPad et iPod touch est disponible gratuitement mais pour une durée limitée! Alors foncez vers le lien suivant:
http://itunes.apple.com/us/app/wolfenstein-3d-classic-platinum/id309470478?mt=8

Voilà un anniversaire dignement fêté. Happy Birthday Wolfenstein3d!!!

Le petit mot de Bery:

Wolfenstein
a très souvent été pour ma génération  (je suis née début 80) le tout premier FPS sur PC. Le jeu était très bien programmé, car pour tenir sur une seule disquette de moins 1.5mo et pour pouvoir tourner sur n’importe quel PC de l’époque, il fallait être un géni (je ne parle même pas de l’invention du genre et des codes du FPS inchangés depuis tout ce temps et imposés par Wolfenstein 3D il y a plus de 20 ans!

Je viens de finir le premier niveau du jeu mis à disposition gratuitement… Qu’est que c’est bon! A l’époque il me faisait très peur, mais surtout, il me faisait faire mes premiers pas dans un monde en 3d… quel labyrinthe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>