Art et Jeux vidéo: suite.

 

image_94bc5b67bee58a3f49454cddd60ef7cfmarion25th

Bon, cet article va tenter une nouvelle fois l’impossible. Décidement, j’aurai aimer que Socrate soit là; au 21ème siècle, pour l’entendre parler in forum des jeux vidéo. Ce n’est pas lui que j’ai trouvé, mais deux journalistes pour appuyer notre article: Pierre Gaultier; les Cahiers du Jeu Vidéo, et Tom Chatfield; journaliste pour le Courrier International.

Bien, comme dirait notre ami Oncle Jam, recentrons le débat. Le jeu vidéo, est-il un art?  Pour certain, il en va de soi, et pour d’autre, laissons à César ce qui est à César. Jeanfi me disait encore il y a peu à propos du jeu vidéo et de l’art qui ne pouvaient coller ensemble: « Non c’est bien, moi j’en suis très heureux. L’aspect artistique d’un jeu est important mais un jeu doit rester un jeu pour être amusant et remplir son rôle ! ».

41FEHF7N23LL’art de jouer et différent de l’Art. Certe. Un jeu vidéo artistiquement jolie peut aussi être totalement pourrie ou désué de qualité… Certe. Mais mettons les points sur les E, notre sujet aujourd’hui sera l’esthétique propre du jeu et le concept d’atelier. Je veux dire par là que le graphisme même du jeu video peut-être sa propre harmonie, son beau, son originalité.. ce qui me gène, c’est son empreinte numérique. Un tableau de Gwénola Kaigre, c’est unique. Une photographie, c’est l’instant figè qui est unique, pas l’objet qu’il peut se faire developper 10 fois sans modifications de l’oeuvre. Le cinéma, c’est un tout. Image, cinétique, musique. je ne vous apprend rien.. Mais le jeu vidéo? C’est quoi?

J’aime beaucoup l’article de Tom Chatfield qui se pose la question et pousse pas mal de porte dans son article du 20.08.2009 du Courrier International, « Quand, aujourd’hui, nous posons la question “Est-ce de l’art ?”, nous ne nous attendons pas à une simple réponse par oui ou par non. Le XXe siècle a décidé que les urinoirs, les silences enregistrés et les faux excréments humains pouvaient, à leur façon, tout aussi bien être de l’art. Dans ces conditions, il est plus qu’illogique de refuser l’idée qu’il y ait de l’art dans des objets aussi amoureusement conçus et aussi créatifs que les jeux vidéo. La question qui se pose réellement est plus spécifique : si les jeux vidéo sont un art, de quel genre d’art s’agit-il ? Quels sont leurs caractéristiques particulières et leur potentiel ? Et, plus important peut-être, quelle valeur artistique ont-ils vraiment ? »

art_zelda_twilight_princess_sc4J’écrivais il y a quelques temps que le jeu vidéo était pour moi plus proche d’un bon roman que du cinéma. Mais là encore, la complexité et la diversité des jeux ne peut tendre à une seule conclusion. Oui Zelda est un bon roman, Oui Metal Gear Solid nous met au coeur d’un film d’action. Les freins actuels au developpement intellectuelles du jeu vidéo sont tout simplement son immaturité et ces vices cachés. Le premier car c’est tout récent! Il y a 30 ans, peu de gens pouvaient se venter d’imaginer un jour s’offrir une 3DS. Les vices cachés? La peur et l’afirmation tout simplement. Jouer au jeux video = formatage social = être un enfant. Mais je dis « Zut »! La génération des 70-80 a grandit , aujourd’hui, c’est nous qui travaillons, et vous savez quoi? Et bien nous jouons toujours! Ca fait partir de notre culture, Mario a 25 ans! Et l’art dans tout ça?

La_Cene_de_Leonard_de_Vinci

 

Fr_d_rick_RaynalUn studio de création de jeu vidéo est composée d’une sacré équipe et d’un sacré budget. Il y a le scénario, les musiques, les programmeurs, les designers, les level-designers, les character-designer, et autre anglissicisme-designers qui fait cool. Le tout chapoté par un grand nom! le DA. Le directeur Artistique. Ce dernier se charge avec les illustrateur de composer le charte graphique du jeu, une fois terminé, toute l’armée de fourmis à lunettes se met au travail pour que le jeu ressemble le plus possible aux dessins originaux. Tien tien… ça me rappel la renaissance moi tout ça! (oulllaaa je vous vois venir, mais qu’est ce qu’il raconte le bery, il a forcé sur le côte de Beaune hier soir!)

 

 

dellasedia

Prenons Lodovico Buonarroti Simoni, plus connue sous le nom de Michel-Ange ou encore ce cher Léonard un demi sicèle plus tôt. Vous pensez sincérement que ces deux hommes ont tout fait eux même de leur vivant? Un seul cerveau à 2 mimines? 500 toiles, 40 cahiers aux études multiples, 20 status, 200 cuivres, des poèmes, de la philosophie, des monuments entiers et j’en passe? Mais non mais non, ils avaient tout deux une maison, un studio, dans ce cas, un atelier. marie_anne_fontenierPour réaliser une toile, nous avions alors le spécialiste des clairs-obscures, celui de la lumières, le visagiste, l’architecte pour les perspective et les batiments, le peintre de la végétation, des proportions, de la composition,le pli et repli des vêtement… bien entendu, supervisé par le maître. Michel-Ange serait en 2010 un directeur artistique à la tête d’un studio de création? Dans le jeu vidéo, il est rare que le directeur artistique soit mis en avant.. On parle d’ailleur plutôt de créateur. Miyamoto (le célèbre créateur de Mario et Zelda) et Frédérick Raynal (le créateur de Little Big Adventure ou encore ALone in the dark) sont des créateurs de jeux. Des génis pluridisciplinaires, des créateurs d’Univers. La france possède même ses écoles, tout commes les beaux-arts, les écoles de jeux vidéo (dont la création revient là aussi à des précursseurs de l’ère numérique; Marie-Anne Fontenier serait un Andrea del Verrocchio des temps morderne).

Enfin, pour conclure et reprendre les grandes lignes de cet artcile, nous essayons nullement de prouver que le jeu vidéo est de l’Art.  Pierre Gaultier écrit déjà en 1999 « Créer un univers où vivre une expérience totale : le but ultime du jeu vidéo en tant qu’art ». Je suis d’accord, mais que partiellement, il y art, oeuvre et oeuvre d’art. Vivre une expérience dans une oeuvre philosphie_bande_dessin_litteraire n’a rien à avoir avec l’Art. Mais… Nous approchons de plus en plus prêt de notre conclusion. Si nous discutons aujourd’hui du jeu vidéo et de l’art, c’est pour son aspect pictural? Pour son contenu? ses musiques? son univers? Non. Le jeu vidéo est un tout, c’est une oeuvre commune. Dans les oeuvres communes, il y a les executants, les cerveaux, les artistes, les compositeurs, et tout ce petit monde fait une oeuvre commune.  Une oeuvre regroupant des métiers et des arts, une oeuvre ludique et polyvalente. Une oeuvre dont le seul but est de vous distraire et de leur faire gagner des sous. Après, libre à vous de mettre pause et d’admirer la composition. Libre à vous de collectionner les artworks des jeux, libre à vous d’aprécier le talents de ces créateurs. Une oeuvre d’art, c’est personnel! Mais pour ça, je vous prirai de lire comme moi « La philosophie en Bande-dessiné » dans vos toilettes ou de relire vos cours de philosophie de terminal sur le beau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>