Nous partîmes deux (au moins)

Deux mots, huit lettres. Que de temps passé avec son frère/cousin/voisin/ami à poignarder du crustacé dans Metal Slug, railguner de l’affreux dans Perfect Dark ou se disputer âprement les fouets et autres chaînes dans Double Dragon. Je profite de l’opportunité qu’il m’est offerte par Bery pour déclarer mon amour et ma flamme au jeu en Co-op.

Solo = fail, Coop = win

Parce que nos amis les éditeurs ont eu peu tendance à le mettre de côté ce cher mode coop’, ou alors à le négliger en ne proposant que de la coop… en ligne ! Plusieurs problèmes se posent selon moi :

1 – Le mode coop (et soyons fous, multijoueur plus généralement) c’est avec mes amis, à la maison avec des chips et des boissons plus ou moins alcoolisés, mais CERTAINEMENT pas avec un inconnu avec qui je ne peux pas interagir ! Messieurs les éditeurs, à quoi avez-vous pensé quand vous avez décidé que le multi de ACB (la liste est longue, c’est le premier titre qui me soit venu) ne serait qu’en ligne, ou pire encore, quand vous avez purement et simplement décidé de ne pas intégrer un mode multijoueur hors ligne pour le nouveau Need For Speed : Hot Pursuit ? Vous aviez pondu une merveille de jeu sur la PlayStation première du nom, je ne suis pas un grand fan de jeu de voitures mais là, ces courses police contre voleur avec les herses, les barrages et les hélicos et tout c’était BON ! Je me faisais une telle joie de retrouver ces mêmes sensations 10 ans plus tard, la galette dans la console, arrivée sur le menu et… pan. Si tu veux jouer à plusieurs, direction Internet.

Des graphismes à couper le souffle

Ce qui nous amène à mon deuxième point,

2 – Tout le monde n’a pas le net. Que ce soit pour des raisons technique (nous n’habitons pas tous à 20 mètres d’un DSLAM avec fibre optique dans l’immeuble) ou financières. Et oui, certaines personnes ne peuvent pas se permettre de payer au minimum 35 euros d’Internet par mois. Le calcul est vite fait, et 420 euros à dépenser sur l’année, ça rentre dans un budget.

Et je ne parle même pas de la Xbox 360, qui propose au joueur dans un grand élan de générosité de mettre une deuxième fois la main au portefeuille. Merci Microsoft.

Que de souvenirs

3 – Le rêve. On a tous un jeu fétiche, vous savez, une madeleine de Proust qui serait tellement délicieuse dans un bon thé vidéoludique (Goldeneye en ce qui me concerne :)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>