Bourgogne Blues – 2001


[BOURGOGNE BLUES]

(Jaquette de la K7 vidéo réalisée par le Mangaka)

Bourgogne Blues. Notre premier film. Imaginé dès 2000. Il prendra véritablement forme durant l’été 2001 avec toute la bande, ou presque, de 2nd-impact. On retrouve en Guest pour ce premier film, Donald Reignoux (doubleur professionnel, connu aujourd’hui pour Titeuf et bien d’autres) et Olivier Fallaix (aujourd’hui grand manitou de la guilde Animeland).

« Résumé : L’histoire se déroule dans un futur assez proche situé dans un petit village reculé des grandes métropoles. Un duo de choc composé de deux chasseurs de primes s’attaque à un dealer de drogue du nom d’Asimov. »

Le film est projeté en le 28 avril 2002, 9 ans jour pour jour, sur grand écran cinématographique à l’auditorium VAUBAN de Toulon. La salle était bondée, et nous avons beaucoup de chance d’être projeté à ce créneau horaire (juste avant le Karaoké!). Le film a eu le succès que nous espérions… non pas une belle merdaille en chocolat, mais un public rieur, moqueur, farceur et complice… l’Applause final était grandiose!

B.B. était un vrai défi. Nous avions AUCUNES expériences en cadrage, montage, ni même en réalisation. Il y a eu beaucoup d’improvisation et de casse tête pour la post-production. Il a fallu +/- 2 mois pour terminer totalement le film, et de nombreuses heures de geekage derrière Pinnacle Studio.

(Donald Reignoux dans le Bar l’Embuscade)

Nous étions pas mal d’acteurs pour un premier film, et tous assez différents.. mais surtout.. pas du tout timide! Et puis.. malgré le faite que plus de la moitié de l’équipe n’était pas majeur (d’où le faite que Spiku se déplace en.. Mobilette!) à ce moment là, on arrivait encore a faire pas mal de choses et à bouger. Enfin… On se comprend! On a tourné le tout avec 3 caméscopes. Certaines scènes ont été tourné en 2 prises directs. Je  crois que le faite d’habiter un p’tit village (Baudrières, dans le 71) nous a surtout permis de bouger sans vraiment prendre de risque. Et puis, beaucoup de personnes nous ont aidé, le barman du Bar l’Embuscade (Alain Verot qui joue le dealer), les piliers de bar qui jouaient les trois p’tits vieux (et ont permis aussi de casser du verre partout pour la scène de la vitre cassée), bref.. tout le monde s’amusait, et c’était chouette.

On organisait les tournages dans le désordre, toujours par rapport aux lieux afin de pas déplacer tout le monde n’importe où et n’importe quand. Mon meilleur souvenir, restera tout de même la scène finale avec Copine (M. Berger) sur son tracteur… C’était un jour de pluie, et on pensait que tout allait foirer.. mais au final, comme tout a été tourné assez longtemps après toutes les autres scènes, j’avais déjà commencer la post-production et je voyais mieux comment m’y prendre. Vén a fait un travail de fou lui aussi.. et prit pas mal de risques dans les contorsions tractoroïdale.

J’ai toujours aimé les cascades.. enfin, on avait peu de moyens, mais on voulait en mettre plein la vue avec des grosses bagnoles, des motos, des tracteursDonald a été super sur la scène ou Asimov s’enfuit du bar, Roue2Ouf était parmi nous. Roue arrière sur 30 mètres, roue avant en freinage.. c’était la totale! Et puis la scène de l’attaque des brigands dans le bar avec la Pontiac rugissante.. Il fallait le faire non?

Je ne sais pas si le film a mal ou bien vieillit, je ne l’ai jamais vraiment regardé depuis 10 ans… Mais j’ai beaucoup d’excellent souvenirs de cette première aventure. j’espère que vous prendrais autant de plaisir à le redécouvrir ce soir? J’en profite pour vous glisser quelques bonus qui étaient présent dans le « VCD » vendu à l’époque  au festival Cartoonist.

httpv://www.youtube.com/watch?v=L35sRb9XBgY

(la bande annonce du film)

Attention: Pour lire certaines les vidéos, vous aurez besoin de realalternative

– Pour télécharger le film cliquez sur le lien suivant (format WMV, 56 mo): Bourgogne Blues

– Making Of: PontiacLa Vitre

– Bêtiser: BarmanOncle JAM

– Supplément: Réveil du hérosLe contrat

– Bonus:  le programme du Cartoonist!

– Remerciements: Vén, Duke, Don, Jeanfi, Sylvanus, JL, Kami, le patron de l’embuscade, Copine, Franjo, Jean et michel, Le MangaKa, les organisateurs du Cartoonist, Aurel, Baudrières, 2nd-impact, Lars Sinji, Schyzo et Gotoon.

 [MAJ DU 12/08/2011]

Ajout de la jaquette du film en Haute Def par LeMangaka. Merci : )

la jaquette la plus folle du monde

(cliquez sur l ‘image pour la télécharger en Haute def)

[BOURGOGNE BLUES]

(Jaquette de la K7 vidéo réalisée par le Mangaka)

Bourgogne Blues. Notre premier film. Imaginé dès 2000. Il prendra véritablement forme durant l’été 2001 avec toute la bande, ou presque, de 2nd-impact. On retrouve en Guest pour ce premier film, Donald Reignoux (doubleur professionnel, connu aujourd’hui pour Titeuf et bien d’autres) et Olivier Fallaix (aujourd’hui grand manitou de la guilde Animeland).

« Résumé : L’histoire se déroule dans un futur assez proche situé dans un petit village reculé des grandes métropoles. Un duo de choc composé de deux chasseurs de primes s’attaque à un dealer de drogue du nom d’Asimov. »

Le film est projeté en le 28 avril 2002, 9 ans jour pour jour, sur grand écran cinématographique à l’auditorium VAUBAN de Toulon. La salle était bondée, et nous avons beaucoup de chance d’être projeté à ce créneau horaire (juste avant le Karaoké!). Le film a eu le succès que nous espérions… non pas une belle merdaille en chocolat, mais un public rieur, moqueur, farceur et complice… l’Applause final était grandiose!

B.B. était un vrai défi. Nous avions AUCUNES expériences en cadrage, montage, ni même en réalisation. Il y a eu beaucoup d’improvisation et de casse tête pour la post-production. Il a fallu +/- 2 mois pour terminer totalement le film, et de nombreuses heures de geekage derrière Pinnacle Studio.

(Donald Reignoux dans le Bar l’Embuscade)

Nous étions pas mal d’acteurs pour un premier film, et tous assez différents.. mais surtout.. pas du tout timide! Et puis.. malgré le faite que plus de la moitié de l’équipe n’était pas majeur (d’où le faite que Spiku se déplace en.. Mobilette!) à ce moment là, on arrivait encore a faire pas mal de choses et à bouger. Enfin… On se comprend! On a tourné le tout avec 3 caméscopes. Certaines scènes ont été tourné en 2 prises directs. Je  crois que le faite d’habiter un p’tit village (Baudrières, dans le 71) nous a surtout permis de bouger sans vraiment prendre de risque. Et puis, beaucoup de personnes nous ont aidé, le barman du Bar l’Embuscade (Alain Verot qui joue le dealer), les piliers de bar qui jouaient les trois p’tits vieux (et ont permis aussi de casser du verre partout pour la scène de la vitre cassée), bref.. tout le monde s’amusait, et c’était chouette.

On organisait les tournages dans le désordre, toujours par rapport aux lieux afin de pas déplacer tout le monde n’importe où et n’importe quand. Mon meilleur souvenir, restera tout de même la scène finale avec Copine (M. Berger) sur son tracteur… C’était un jour de pluie, et on pensait que tout allait foirer.. mais au final, comme tout a été tourné assez longtemps après toutes les autres scènes, j’avais déjà commencer la post-production et je voyais mieux comment m’y prendre. Vén a fait un travail de fou lui aussi.. et prit pas mal de risques dans les contorsions tractoroïdale.

J’ai toujours aimé les cascades.. enfin, on avait peu de moyens, mais on voulait en mettre plein la vue avec des grosses bagnoles, des motos, des tracteursDonald a été super sur la scène ou Asimov s’enfuit du bar, Roue2Ouf était parmi nous. Roue arrière sur 30 mètres, roue avant en freinage.. c’était la totale! Et puis la scène de l’attaque des brigands dans le bar avec la Pontiac rugissante.. Il fallait le faire non?

Je ne sais pas si le film a mal ou bien vieillit, je ne l’ai jamais vraiment regardé depuis 10 ans… Mais j’ai beaucoup d’excellent souvenirs de cette première aventure. j’espère que vous prendrais autant de plaisir à le redécouvrir ce soir? J’en profite pour vous glisser quelques bonus qui étaient présent dans le « VCD » vendu à l’époque  au festival Cartoonist.

httpv://www.youtube.com/watch?v=L35sRb9XBgY

(la bande annonce du film)

Attention: Pour lire certaines les vidéos, vous aurez besoin de realalternative

– Pour télécharger le film cliquez sur le lien suivant (format WMV, 56 mo): Bourgogne Blues

– Making Of: PontiacLa Vitre

– Bêtiser: BarmanOncle JAM

– Supplément: Réveil du hérosLe contrat

– Bonus:  le programme du Cartoonist!

– Remerciements: Vén, Duke, Don, Jeanfi, Sylvanus, JL, Kami, le patron de l’embuscade, Copine, Franjo, Jean et michel, Le MangaKa, les organisateurs du Cartoonist, Aurel, Baudrières, 2nd-impact, Lars Sinji, Schyzo et Gotoon.

 [MAJ DU 12/08/2011]

Ajout de la jaquette du film en Haute Def par LeMangaka. Merci : )

la jaquette la plus folle du monde

(cliquez sur l ‘image pour la télécharger en Haute def)

Lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>