[ Armored Core V ] – Preview

Il était 9h du matin le deuxième jour de la Gamescom, quand j’ai pénétré dans la salle de conférence-press chez Namco-Bandaï (des lyonnaises, des hollandais et tout un tas de gens très sympas!) pour la présentation d’Armored COre V. Avant l’arrivée de l’équipe, c’est avec Jeuxvideo.com que je fis connaissance, et plus exactement avec l’excellent MiniBlob (est-ce que son pseudo vient de The Rescue of Princess Blobette?) . C’est parti, nous sommes dans 10m² avec 5 ecrans géant et 5 xbox 360, la conférence commence.

 

1) Le jeu

Pour ceux qui ne connaissent pas cette merveille vidéoludique, Armored Core est une série de jeux vidéo sur les robots qui mise sur la customisation des grosses bébêtes mécanique, mais aussi sur la stratégie et la défense de bases. Pour résumé, vous êtes un petit robot qui deviendra grand, et vous zigouiller du métal hurlant. Si toi aussi tu as aimé Crazy Ivan, Mechwarrior et Steel Battalion, reste ici, et lis.

 

2) l’Operator

Tout le système de l’opus n°5 est basée sur la coopération. Mais pas des moindres. Car un des 5 joueurs connectés en même temps (max 5 contre 5) joue le rôle du maître du jeu, on le nomme: l’operator. Lui ne contrôle pas de robot, mais, à la manière d’un google maps en vue satellite, il voit absolument tout ce qui s’y passe, méchants, comme gentils, tourelles comme tourterelles.  Il peut ainsi donner des informations précieuses à ses coéquipiers , pour élaborer ensemble une stratégie. Tout simplement Jouissif !

3) L’équipement

Chaque joueur doit posséder un micro et un casque. Tous entende à l’intérieur de leur gros mécha, la douce voix de l’operator (dans notre cas, une très jolie demoiselle). La jouabilité d’un tel jeu n’est pas des plus aisé, mais bon, on ne s’adresse pas aux joueurs de la nintendo wii, c’est dit. Pour le test, on a été divisé en deux groupes (nous étions 8 p’tits gars de la press), et aucunes des deux teams n’a réussi à terminer la mission tellement le jeu est complexe et les stratégies fines et réalistes. Lorsque vous êtes morts, vous êtes un petit bonhomme en jetpack, et pouvez vous balader  pour continuer à suivre la bataille. (il n’y aura pas de contrôleur spécifique avec le jeu, mais, les précommande kap se verront offrir un superbe casque+micro)

 

4) La stratégie Online et Offline

L’autre point fort du jeu, c’est la gestion de son territoire. Chaque team (maximum 25 par équipe) possède son territoire. Il faut le défendre, car vous pouvez jour comme de nuit vous faire attaquer. Même quand vous ne jouez pas!! Sisi! Mais alors comment faire? Et bien tout simplement en élaborant des stratégies d’auto-défense (robots patrouilleurs, tourelles de défenses, etc). Et une fois online, vous pouvez rejoindre le combat, et fièrement défendre votre vief!

 

 

5) Conclusion

Le jeu donne la chaire de poule. La fonction d’un Operator dans un jeu de robot est une belle surprise. On se prend à jouer les héros, entre un Patlabor et un Ghost in The Shell. Les graphismes sont très agréable, et surtout.. c’est toujours aussi fluide! Ça bouge dans tous les sens, ça envoi du lourd niveau visuel.. et c’est super agréable à jouer malgré la maniabilité super compliquée. C’est un jeu que l’on attend de pied ferme! Vraiment, on a tous hâte de le voir arriver celui-là… En exclu pour vous, la vidéo de la conférence ci-dessous:

 

httpv://www.youtube.com/watch?v=fYkIm75YbcU

 

(filmé par 2nd-impact, à la conférence de Press GamesCom Namco-Bandai 2011) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>