Formula 1™ F1 2011 [ Test sur PS3 ]

Je n’avais pas joué à un jeu de F1 depuis la lointaine époque de F1 grand prix sur Game Boy, de Vroom sur Atari ST (et sa suite Vroom multiplayer) et de Formula One 97 sur PSX des excellents Psygnosis/Sony. Alors que va nous réserver un jeu de F1 façon sauce Codemaster 2011?

Les fous du volants!

Introduction:

Jouer à un nouveau jeu de formule 1, c’est tout d’abord, en toute logique, déjà retrouver l’actualité 2011 des nouveaux pilotes, mise à jour des écuries et des circuits. Oui mesdames et messieurs, nous sommes là dans un jeu Codemaster bien loin des bacs à sable (bien loin de Dirt 3 moyennement réussi?)  avec un niveau de réalisme élevé aux plus hauts sommets des jeux de F1. Tout d’abord, insérez la galette, et on vous demandera rapidement votre numéro VIP, ce dernier, fourni uniquement avec un jeu neuf (et unique!) vous permettra les mises à jour en temps réel des courses actuelles, mais aussi et surtout , de pouvoir jouer en ligne contre les fous du volants.

Bon, il est temps de jouer… et là.. Aie! Je pense que mon QI n’est pas en dessous de la moyenne, mais franchement, j’ai eu un mal de chien à trouver les réglages, les boutons, les bidules et autres paramètres tous configurables de  F1 me servant à me lancer sur la course.. Surtout qu’à part le dimanche après midi sur TF1, mon expérience de la F1 est minable. La simulation vous permettra d’absolument TOUT paramétrer de votre véhicule afin de le faire réagir très exactement comme vous le souhaitez, vous vous sentirez alors absorbés dans la peau d’un chef mécanicien au comportement penchant psycho-schyzo de la F1: pression des pneu à 8.5 bar, ailerons de 4°C, suspensions arrière molle, ailerons avant positifs en TFX, pression de l’huile, moteur type hélicoptère apache d’OTRA6,  purée, ça y est, j’suis dedans.

Graphiquement, les véhicules sont très détaillés!

Premièr tour de piste:

Alors là vous allez vous foutre de ma gueule et vous aurez bien raison de le faire. Comment vous expliquer, en F1, avant de vous jeter dans la course, vous devez passer une batterie de test assez relou mais nécessaires: les tours d’essais (ETAPE 1), les chronos (ETAPE 2), puis enfin, une fois votre qualification terminée et votre rang acquis, la course! Soit une bonne 30aine de minutes avant de pouvoir affronter l’équipe allemande rouge italien. Bref, nous parlâmes du fait qu’on allait se payer ma tête.. Parce que même avec la conduite assistée, mon premier tour fût épique: frein, bac à sable, frein, je me fais doubler, frein, frein… [MENU PAUSE], [QUITTER], [OK]. Ce jeu est juste SUPER frustrant bordel!! Moi je voulais jouer et foncer, mais non.. on n’est pas là pour rigoler, d’ailleurs Schumacher il connait des blagues?

[youtube_sc url= »http://www.youtube.com/watch?v=cFL59yIJAEU »]

Schumacher dans l’émission anglaise très drôle et bien conçue Top Gear

Et bien non, il n’a pas l’air d’aimer les discutions chaleureuses et les humeurs folles. Comme on dit en Bresse bourguignonne, il n’est pas né heureux.

L’auto-école de Monaco:

Je me suis souvent demandé quel serait le coût d’un apprentissage, de leçons de conduite, dans la principauté de Monaco. Déjà, sachez par exemple

que 20 minutes de taxi, c’est environs 40€.. oui oui, 40 €!! Et imaginez-vous, vous petit monégasque, en train d’apprendre à conduire sur l’un des circuits de Formule 1 les plus célèbres de ce bas monde? Surtout que le circuit, la nuit, il brille (parce qu’il est rempli de mini paillettes fluorescente.. Magnifique!!)… Long Story, short sence. Tout ça pour vous dire que conduire dans un jeu de F1, ce n’est pas comme conduire un taco dans Crazy Taxi. Ici, chaque millimètre compte, chaque virage se mémorise, chaque accélération se dose, chaque coup de patin s’évite.

Les sensations de conduite sont très fortes. Le mode d’auto-guidage est très bien conçu pour les joueurs non-confirmés comme moi. L’assistance à la conduite vous indiquera les trajectoires idéales à l’aide d’une ligne verte, qui devient rouge (même très souvent) aux passages les plus abruptes des trajectoires étudiées par ces chers level-designer des circuits. Tiens, ça me fait penser qu’on ne parle jamais des ingénieurs et autres inventeurs de circuits. C’est vrai ça, qui fait le tracé des circuits automobiles?  Le seul article que j’ai trouvé en googélisant la chose, c’est l’histoire du circuit de Nevers Manicourt (http://www.fanaticf1.com/formule1/114-France.html) et apparemment, le tracé est étudié simplement par les fans de voitures eux même (le maire de la commune, le garagistes du coin.. bref, les passionnés eux même!). Mais, je trouve ça un peu étrange, alors je lance un appel,   si vous êtes fan de F1 (ou de courses automobile) et que vous pouvez nous éclairer sur ce fait, nous sommes partants pour une réponse claire!

J’ai tenté le premier circuit de Melbourne sans l’assistance au guidage… Ce fût comique, sauf pour la pneumatiques de mon écurie. Vraiment super complexe. Il faut apprendre, tourner, tourner , et encore un p’tit tour pour bien mémoriser chaque virage. Bref, pour jouer à ce jeu, il faut être fan, ou être patient.

La vue intérieure est vraiment immersive.

Vrrrooommmmmmmmmmmm:

2nd-impact s’efforce de parler de la qualité audio (parfois même plus que visuel) du jeu vidéo. Et ici, halte aux tympans fragiles. Si toi aussi tu fais des otites à répétions dès que tu as la tête un peu trop dans le guidon, alors toi aussi, tu te dirigeras comme une seconde nature chez toi dans le menu des options pour baisser le bruit du moteur parfaitement insoutenable à un joueur trentenaire. Oui c’est très réaliste.. mais jouer en souffrant n’est pas une passion chez tous les hommes. Je regrette que le bruit du moteur soit si régulier et si propre au final.Je n’ai jamais mis les fesses dans un baquet de formule 1, mais j’imagine bien que le son doit être assez insupportable. Entre les vibrations, les G par accélérations et décélérations, le bruit, la chaleur… Ppfff c’est pas drôle d’être pilote de F1 (et en plus, il faut un cerveau.. un peu plus gros qu’un footballer).

Niveau musique, à part celles des menus et des pitstop, il n’y a pas grand chose à en dire… C’est une sorte de pro-métal mélodique bien pourri, on dirait limite que Codemaster a reprit les musiques de Dirt, hop on met un mode « echo » et on réinjecte dans la formule 1. J’exagère, mais c’est vrai! un poil décevant ce thème musical que personne ne retiendra.

 Le reste :

Le mode multi est plutôt bien foutu, mais malheureusement on tombe très rarement sur des joueurs comme le petit hubert. Pour ma part, c’est encore une fois le petit Steven qui m’a arraché l’aileron avant volontairement, puis foutu dans les graviers pour me voir perdre plus rapidement. Pas cool.

Heureusement, et là mon ami Guy sera d’accord, le mode co-op est hyper bien fait. On peut s’affronter en écran splitté, en famille, entre amis… encore faut-il aimer les simulations aussi techniques.

Dernier point sur la durée de vie du titre… Monstrueuse! 25 circuits au moment où je vous parle (mise à jour constante!), plus de 30 écuries… Je regrette juste un petit mode « oldschool » avec une vision sépia du titre et des veilles F1. Ça aurait pu être très fun.

Notes et Références:

Résumé: Devenir un pilote de F1 à travers un jeu réaliste et qui ne plaisante pas avec la rigueur.

Scénario: x/100
Esthétique: 75/100
Son: 60/100
Gameplay: 87/100
Intensité et sensibilité: 70/100
Note Finale: 67/100

Vous pourrez aimer si vous avez aimé: Regarder avec un voisin TF1 le dimanche après midi la F1 à la Télé, du réalisme, Formula One 97, un jeu qui possède sa propre atmosphère et son propre rythme, un co-op nerveux et bien réalisé, une durée de vie infinie.

Vous allez détester si vous cherchez: Un jeu fun, drôle et qui se joue (avec une wiimote) comme un Mario kart.

Le trailer du jeu pour vous donner l'envie d'enfiler votre combinaison

Formula 1™ de Codemaster : 5 Stars / 7

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>