Le Seigneur des Anneaux: La Guerre du Nord [ TEST ]Le Seigneur des Anneaux: La Guerre du Nord [ TEST ]

 

Un hack’n slash dans l’univers de Tolkien, tiens tiens… ça faisait longtemps qu’on attendait ça sur PS3! En plus, ce test a été réalisé en compagnie de Lola de Pixel Audible car nous avons fait le jeu.. en co-op! Faites sonner la corne du Royaume du Rohan, il est temps d’aller à la chasse aux orques!

Introduction:

Lola , elle a choisi la Mage, parce que c

Le jeu débute, assez étrangement, directement sur le choix des personnages. Un peu à la manière d’un ancien jeu d’arcade où l’on devait choisir d’emblée son personnage parmi ceux proposés. Cette tendance rappelle forcement les beat’em’all plus que les Hack’n’slash.. Mais que se passe-t-il ?

Le Seigneur des Anneaux: La Guerre dans le Nord est un jeu vidéo de rôle développé par Snowblind Studios. Le scénar est basé sur les événements ayant lieu dans les régions septentrionales de la Terre du Milieu, avec une forte inspiration de l’histoire principale de JRR Tolkien Le Seigneur des Anneaux, et plus précisément basé sur l’adaptation de Peter Jackson, Le Seigneur des Anneaux la trilogie, l’univers du film (quoi de plus logique pour un jeu Warner?). Les joueurs prennent le contrôle d’un héros de la guerre, et sont capables de jouer seuls, ou en collaboration avec d’autres joueurs.

L’histoire débute dans la taverne « The Prancing Pony » de Bree, ou Grand Pas nous attend. Et là, trop la classe et GRAND point positif, le doublage du jeu en français.  Je ne sais absolument pas si la version originale dispose des mêmes atouts, mais sachez en effet que le doublage de Viggo Mortensen est réalisé par l’acteur français Bernard Gabay (la voix de: Robert Downey Jr depuis Iron Man , Gary Sinise dans les Experts Manhattan , Viggo Mortensen Seigneurs des Anneaux & The Road, La voix officiel du héro de Heavy Rain, et bien plus encore!)

[youtube_sc url= »http://www.youtube.com/watch?v=R5YEcbWWjnc »]

Bernard Gabay, La voix d'introduction de beaucoup de Ghibli

Lola en pleine action avec bubule de défense mage niveau 5

Premières Minutes de Jeu:

Après l’introduction dans la taverne du village de Bree, nous voilà en écran splitté vertical avec Lola à faire nos premiers pas dans le jeu.. Les graphismes des personnages sont assez vilains, l’animation pas terrible, on est dans un jeu plutôt old-school. Mais bon, si l’intérêt est bon, qu’est-ce qu’on en a à faire des visuels? Rien!

Chaque personnage possède ses caractéristiques. Farin (le champion nain) a une arbalète et une hache.  Eradan (l’humain Ranger) a un arc & une épée, quant à Andriel (la femelle mage elfe), elle peut se vanter de savoir lancer des sorts à distance sur les ennemis. Tous les personnages ont également des attaques légères et lourdes et peuvent rouler, attaquer les ennemis de bloc et/ou contrer. Les joueurs peuvent aussi donner des ordres à leurs compagnons AI si vous jouez en solo.  Chaque classe dispose également d’une capacité unique. Le nain par exemple, peut miner le sol et trouver des gemmes qui peuvent être utilisés pour l’artisanat fin (comprenez par là.. faire une armure et des armes, mais j’avais envie de faire un peu de verbe pour ce test en langue française).

De plus, le jeu possède aussi quelques moments de « repos », Il y a aussi des plaques tournantes dans le jeu qui fonctionnent comme des points où les joueurs peuvent se reposer, accepter de nouvelles quêtes,  parler aux gens et faire le plein de nouvelles fournitures… Enfin, là je vous mets juste l’eau à la bouche, parce que c’est pas aussi bien en vrai. _enfin en faux_ enfin Les hubs des villes ou villages sont juste des spots moches avec un cercle lumineux au sol qui vous permettront de faire quelques emplettes.

Moi j

Le cop-op; Oh, oui !

Le Seigneur des Anneaux: La Guerre du Nord est clairement un jeu à faire en co-op et pas vraiment autrement, tout l’intérêt de ce titre est en effet  de pouvoir s’éclater et de se lâcher avec un pote. Le jeu n’est pas vraiment beau, les parties de fights sont très répétitives, mais il faut avouer qu’on prend un malin plaisir à faire évoluer la classe et le matos de son personnage. Une autre particularité du titre, vient des trésors. Lorsque vous avez ouvert un coffre le premier et que, comme un gros porc, vous avez tout ramassé sans rien laisser aux autres, et bien sachez que la personne qui joue en co-op avec vous peut repasser derrière et ramasser (de manière aléatoire) le même contenu du coffre. Idem pour les objets dropés par les ennemis.

La difficulté du jeu est plutôt bien dosée.. et certaines phases sont même plutôt ardues. On est mort 5 ou 6 fois de suite sur déjà 3 ou 4 passages pour élaborer une stratégie.. ENSEMBLE. Que c’est bon les joies du co-op. En parlant de mort, sachez d’ailleurs que mourir dans le jeu et revenir à la vie se font de la même manière qu’un Gear of wars. Vous êtes ici à 4 pattes, et vous rampez au sol, jusqu’à que l’un de vos compagnons puisse vous réanimer… Si tout le monde meurt, c’est le Game Over assuré.

Le reste:

Le jeu propose également plusieurs modes de difficulté à débloquer tels que la difficulté cauchemar. Vous pouvez vous refaire le jeu, et garder tout votre équipement et autres compétences acquises par le passé.

Notes et Références:

Résumé:  Tataner de l’orque avec un ou une pote (ou votre moitié) dans l’univers de JJ Tolkien. Un jeu de rôle mignon et un co-op efficace pour cette fin d’année un peu trop baignée dans le FPS. Ça fait du bien!

Scénario: 65/100
Esthétique: 55/100
Son: 85/100
Gameplay: 76/100
Intensité et sensibilité: 72/100
Note Finale: 68/100

Vous pourrez aimer si vous avez aimé: Les films de Peter, l’univers héroïc fantasy, jouer en co-op, se détendre le soir dans un jeu pas prise de tête.

Vous allez détester si vous cherchez: Un jeu bien réalisé avec des graphismes au top, un scénario en béton, espérez avoir un univers Diablo à la sauce Tolkien.


Le Seigneur des Anneaux: La Guerre du Nord : 4 Stars / 7

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>