RESIDENT Evil 4 HD – [ Test Ps3 ]

Tremblez pauvre mortels…. Resident Evil 4 revient… Mais en HD! バイオハザード4 !

 

Prélude: Etant fan des premières heures de la GameCube (mais aussi des dernières), j’étais super heureux de pouvoir tester l’épisode 4 en HD. Surtout que la version Gamecube (que je me suis refaite à l’époque sur Wii) m’avait laissé un super souvenir de gamer… Aujourd’hui Capcom nous ressort le 4ème volet de son placard à bombe vidéoludique. Verdict?

L’histoire: Nous voilà au commande de notre Léon.. le cher Léon (pas de Bruxelles) qui 6 années auparavant était acclamé en héro par les quelques survivant de Raccoon City (d’ailleurs souvenez vous, l’épisode deux était même sortie sur N64 à l’époque!). Léon est envoyé en Espagne, dans une région reculée, afin de retrouver la jeune fille du président, portée disparu… On commence à bord d’une voiture, accompagné de deux Dupont et Dupont de la Muchachos, qui vont très vite tomber nez à nez avec des pseudo-zombies à la hache coupante. Vous, naïf que vous êtes, essayez de prendre contact avec l’autochtone local (muni de votre méthode Assimil), mais celui ci retorque une langue non présente dans le petit livre qui vous a coûté l’argent de poche de mémé de noël à la Fnac… zut. Vous l’aurez compris, l’ histoire principale est juste un prétexte pour vous mettre directement dans le feu de l’action!

 

Welcome Stranger!

L’ambiance: Et bien rejouer à ce jeu sur un écran HD n’est pas déplaisant.. on voit  surtout qu’à l’époque déjà les gars de chez Capcom avaient travaillés dur! Les décors sont très détaillés. Petits, conditionnés, mais fourmillant de détails qui lui donne une vraie ambiance.. n’oublions pas que le jeu date de 2005 à la base! Ce fût une claque visuelle… aujourd’hui nous en sommes bien loin, mais on ne peut qu’admirer le travail post-préparatoire des équipes de design.. que soit l’architecture, les perso, la végétations ou même le look du héro.. tout est parfait. Il y a même une langue inventée pour le jeu (une sorte de patois espanozombïque). Les musiques sont quasiment pas présentent.. c’est surtout les sons qui vous entourent qui vous dynamiser le tout.. Seul lorsque les montres apparaissent, les violons et les tambours se tendent.

Chara Design: On voit qu’il n’y a pas une nombre illimité de villageois, mais avons le, il y a tout de même pas mal de travail… ces derniers sont très humains, donc pas de look très spécifique. Se sont les Los Ganados.. sbires controlés par le gourou d’une secte « les amis du comités des Illuminados« .. avec à la tête de l’association. Monsieur Saddler Osmund.

Le chanteur de System of A Down n’est pas content

Bien entendu.. il y a aussi de nombreux boss, sur terre, dans l’eau et dans les airs!

Le héro quant à lui est super.. coupe au bols, maillot raz le corps, blouson d’aviateur, cheveux en or, jeans levis 501 hyper solide… et surtout sa Suite Case qui le suit partout, et qui lui permet de mettre tout son arsenal et autres herbes médicinal. Il ne reste plus qu’à vous exercer à la machine à écrire (système de sauvegarde typique de la série!). 

Enfin, arrêtons nous aussi sur la palettes de couleurs utilisées pour ce jeu.. nous sommes dans des camaïeu sable, rose poudrée et bleu/gris… tout est très terne, mais voulu (fort heureusement). Esthétiquement bien équilibré et très cohérent.

A gauche version GameCube, à droite version PS3… épatant non?

Le son: l’ambiance sonore dans un survival horror est encore plus important que les bipbip dans Mario… Ici, vous allez être servis. hurlement de chiens-loups, vent glacial qui s’engouffre sur les plaines isolées d’une Espagne bien triste… Les musiques sont stressantes à souhait! Et oui, n’oublions pas que RE4 est un pionner en son genre! Il a su réussir et surtout améliorer des bases tels qu’Alone in the Dark pour mettre le jouer littéralement dans le stress et la peur la plus incontrôlable qui soit. Les buitages se démarquent très fort du reste.. le verre casse bien net, les loups gueulent plus fort qu’à une pleine lune, les grillons sont tous grillés.. les corbeaux croissent à se décrocher le bec et faire tomber le fromage.. Bravo.

Le Gameplay: Aie.. c’est là ou ça fait très mal… A l’époque, on trouvait ça magique. On avait un jeu à la 3ème personne d’un genre nouveau, avec un angle nouveau, une façon de jouer nouvelle… Aujourd’hui, ça n’a pas changé. Malheureusement, tout est devenu bien trop rigide.. On a tellement envie de la souplesse de Nate Drake… Uncharted nous manques dans ce genre de moment… Dommage de ne pas avoir assouplie Léon. Car on a du mal a rentrer dans le jeu, enfin, pour mon cas.

Intensité et Sensibilité: Le jeu est toujours aussi intense, dans mon cas, j’ai du le finir déjà 3 ou 4 fois.. donc je le connais par coeur ou presque. Ce qui m’amuse le plus, c’est la fameuse scène du village, après la grande porte en fer. Jouer à tuer tous les zombies et à éviter LA TRONÇONNEUSE. Oui oui, la fameuse.. Un jeu intense, accrochant, et on a envie de devenir pote avec le marchant d’arme. Non?

Nonnn pourquoi je suis toute pixelisée et pas toiiii?

Conclusion: Le jeu a vieillit, mais avouons que Capcom a quand même bien réhaussé le tout. On sent que quelques textures ont été retouchées, malheureusement pas toutes.. et malheureusement, il n’y a rien de nouveau! On aurait aimé quand même quelques bonus supplémentaires non? Bon bon, rjeu est un Hit! un vrai! si vous ne l’avez jamais fais, alors bien sûr que vous devez craquer. Aller Léon, tu va nous la sauver cette blondinette? RESIDENT Evil 4 HD disponible sur le PSN de la PS3.

 

 

Notes et Références

 Scénario:  25/100
 Esthétique:  75/100
 Son:  62/100
 Gameplay:  45/100
 Intensité et sensibilité:  82/100
 Note Finale:  71/100

Vous pourrez aimer si vous avez aimer: Le 4 non HD, Alone In the Dark, Silent Hill

Vous aller detester si vous chercher: plus de contenu que le 4 sur Gamecube

 

 

 

Comme d'habitude, on fini par un petit Artwork!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>