[Test] – Spider-man : aux frontières du temps [xbox 360]

C’est en 2099 que commence notre jeu. Miguel o’Hara/Spider-man 2099 lutte contre le scientifique Walter Sloan mais celui-ci voyage dans notre présent et affecte ainsi le cours du temps qui provoque la mort de Peter Parker/Spider-man.

Le jeu, édité par Activision, est sorti le 14 octobre sur Xbox 360, PS3, Wii et Nintendo DS.

Par une esquive scénaristique rocambolesque, les deux Spider-man sont connectés cérébralement et peuvent discuter par télépathie… Spiderman 2099 prévient Spiderman qu’il va se faire tuer par anti-venom mais bien-sûr il n’écoute rien et fonce dans le tas (ça ne serait pas drôle en même temps)

 httpv://youtu.be/zU47YZ5q2NM

L’histoire :

Je partais d’un très gros à priori sur le jeu. Pour moi, ce jeu, avec deux Spider-man, deux époques, n’apportait rien de bon vu qu’il n’y avait pas de promo pour un film à venir (entre autre).

Mais surprise, le scénario est assez sympathique et bien ficelé.

En effet, le joueur incarne les deux Spider-man à tour de rôle, d’une époque à une autre, dans la continuité du scénario. Ce que Spider-man affecte dans le présent modifiera le futur de Spider-man 2099 (même si dès fois, celui du futur est bloqué et par je ne sais quelle manipulation, celui du présent lui créé un conduit d’aération ou une porte… pas logique tout ça…)

Pas beaucoup de vrai méchant non plus. Anti-Venom tout au long du jeu et la chatte noire en coup de vent… Dommage…

Le jeu:

La maniabilité des Spider-man met un peu de temps à se mettre en place que ça soit pendant les séquences dans les airs à tisser sa toile ou dans les combats. Et surtout et surtout et surtout et surtout, les combats sont répétitifs. Les combats se répètent, surtout !! Il n’y a jamais tout au long du jeu une évolution du système de combat. Des coups, des ennemis, des boss, des coups. Rien de plus. On se fait plaisir lors des combats au début mais on est vite lassé.

La bande son :

Je ne me rappelle pas spécifiquement de musiques. Cela ne m’a pas marqué visiblement. Les bruitages par contre sont assez bon. Le doublage français se laisse écouter mais n’a rien à voir avec la VO. A noter d’ailleurs que l’acteur Val Kilmer double la voix du méchant scientifique Walker Sloan.

Le reste :

Pas de co-op. Pas de multijoueur. Pas de live. Rien à rajouter…

Notes et Références:

Résumé: Incarner deux Spider-Man et sauver le monde.

Scénario: 40/100
Esthétique: 70/100
Son: 80/100
Gameplay: 70/100
Intensité et sensibilité: 50/100
Note Finale: 55/100

Vous pourrez aimer si vous avez aimé: Les super-héros, les araignées, la baston de petits gugusses qui frappent d’autres petits gugusses.

Vous allez détester si vous cherchez: Elever des moutons, utiliser de l’insecticide, de la baston avec des gros monstres.

Spider-Man : aux frontères du temps on xBox360 : 4 Stars / 7

C’est en 2099 que commence notre jeu. Miguel o’Hara/Spider-man 2099 lutte contre le scientifique Walter Sloan mais celui-ci voyage dans notre présent et affecte ainsi le cours du temps qui provoque la mort de Peter Parker/Spider-man.

Le jeu, édité par Activision, est sorti le 14 octobre sur Xbox 360, PS3, Wii et Nintendo DS.

Par une esquive scénaristique rocambolesque, les deux Spider-man sont connectés cérébralement et peuvent discuter par télépathie… Spiderman 2099 prévient Spiderman qu’il va se faire tuer par anti-venom mais bien-sûr il n’écoute rien et fonce dans le tas (ça ne serait pas drôle en même temps)

L’histoire :

Je partais d’un très gros à priori sur le jeu. Pour moi, ce jeu, avec deux Spider-man, deux époques, n’apportait rien de bon vu qu’il n’y avait pas de promo pour un film à venir (entre autre).

Mais surprise, le scénario est assez sympathique et bien ficelé.

En effet, le joueur incarne les deux Spider-man à tour de rôle, d’une époque à une autre, dans la continuité du scénario. Ce que Spider-man affecte dans le présent modifiera le futur de Spider-man 2099 (même si dès fois, celui du futur est bloqué et par je ne sais quelle manipulation, celui du présent lui créé un conduit d’aération ou une porte… pas logique tout ça…)

Pas beaucoup de vrai méchant non plus. Anti-Venom tout au long du jeu et la chatte noire en coup de vent… Dommage…

Le jeu:

La maniabilité des Spider-man met un peu de temps à se mettre en place que ça soit pendant les séquences dans les airs à tisser sa toile ou dans les combats. Et surtout et surtout et surtout et surtout, les combats sont répétitifs. Les combats se répètent, surtout !! Il n’y a jamais tout au long du jeu une évolution du système de combat. Des coups, des ennemis, des boss, des coups. Rien de plus. On se fait plaisir lors des combats au début mais on est vite lassé.

La bande son :

Je ne me rappelle pas spécifiquement de musiques. Cela ne m’a pas marqué visiblement. Les bruitages par contre sont assez bon. Le doublage français se laisse écouter mais n’a rien à voir avec la VO. A noter d’ailleurs que l’acteur Val Kilmer double la voix du méchant scientifique Walker Sloan.

Le reste :

Pas de co-op. Pas de multijoueur. Pas de live. Rien à rajouter…

Notes et Références:

Résumé: Incarner deux Spider-Man et sauver le monde.

Scénario: 40/100
Esthétique: 70/100
Son: 80/100
Gameplay: 70/100
Intensité et sensibilité: 50/100
Note Finale: 55/100

Vous pourrez aimer si vous avez aimé: Les super-héros, les araignées, la baston de petits gugusses qui frappent d’autres petits gugusses.

Vous allez détester si vous cherchez: Elever des moutons, utiliser de l’insecticide, de la baston avec des gros monstres.

Spider-Man : aux frontères du temps on xBox360 : 4 Stars / 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>