Wheels of Destruction: World Tour

Wheel of destruction est un titre développé par Gelid Game et sortie le 4 avril sur PSN pour 10€. Il s’agit d’un jeu de combat d’arène à bord de bolides futuristes et armés jusqu’aux dents. Faites chauffez les moteurs, la destruction approche.

Conduire c’est bien, tirer en même temps c’est mieux!

Le jeu est très agréable à l

Le jeu nous offres 3 modes de jeu, match à mort : chacun pour soi, soyez le meilleurs ! Match à mort en équipe, cette fois il y aura deux camps, les rouges contre les bleus et l’équipe totalisant le plus de kills avant la fin du temps remporte la victoire. Et enfin un mode capture du drapeau, là encore en équipe, il faudra aller jusqu’au camp adverse et dérober le drapeau et le ramener dans le sien, tout en évitant les tirs ennemis et en protégeant son propre drapeau. Le tout se fait dans 5 arènes autour du monde. Vous retrouverez ainsi des versions destroy de Paris, Rome, Seattle, Londres et Tokyo.  D’ailleurs, las maps n’ont de points similaires avec les vrais villes que les noms, il y est en effet difficile de faire un rapprochement, bon d’accord, le titre du jeu explique surement un peu ceci : Wheels of destruction : World Tour, enfin quand même…

Vous pourrez ensuite choisir parmi 5 modèles de véhicules, Heavy, Ingénieur, Soldat, Assassin et Scout, chacun ayant ses propres caractéristiques. Celles-ci sont réparties dans les catégories suivantes : résistance, bouclier, vitesse, boost et munition. A vous de tester chacun d’entre eux et de trouver celui qui vous convient. Le heavy sera par exemple très résistant mais très lent, et l’assassin très rapide, peu résistant mais contant beaucoup plus de munitions que les autres. Il vous faudra le plus tôt possible vous lancer à la recherche d’armes afin de pouvoir titiller vos ennemis, car les armes de bases ne vous serviront pas à grand-chose… heureusement lance flammes, lance-roquettes et autre laser abondent sur les maps, bien que de façon parfois irrégulière. On apprécie que chacune dispose de deux modes de tir. Vous pourrez également ramasser d’autres bonus pour vous aider dans vos joutes mécaniques comme des augmentations de bouclier, de réparation ou encore la possibilité de doubler vos munitions max.

La jouabilité de la discorde…

Particularité du gameplay, votre voiture ne tourne pas en fonction des roues comme dans un jeu classique, mais en fonction du viseur de votre tourelle. Explication : chaque voiture est équipée d’une tourelle sur le dessus qui lui sert à tirer, en appuyant sur la touche avancer, pas de problème tout va bien, seulement au moment où vous prendrez votre premier virage vous vous rendrez compte que c’est bien cette tourelle qui vous sert à viser que vous déplacez avec le joystick gauche de votre manette, la voiture elle, suivra le mouvement pour ainsi dire. Ceci est pour le moins déconcertant et plutôt difficile à prendre en main. Cela devient même très gênant si vous avez le malheur de rentrer dans un mur, auquel cas il ne suffit pas seulement d’appuyer sur la marche arrière, il faudra tourner le viseur vers là où vous voulez reculer, vous devenez durant la manipulation une proie facile pour vos ennemis. D’ailleurs la tourelle ne se déplace que horizontalement, ce qui rend la chasse difficile quand un ennemis se trouve au-dessus ou en-dessous de vous. Il faudra donc vraiment vous accrocher pour dominer votre véhicule.

Dans le genre dans lequel se trouve Wheels of destruction, le fun doit être immédiat et force est de constaté qu’ici ce n’est pas le cas, la faute à cette jouabilité très particulière. De plus il manque vraiment un petit quelque chose à l’ambiance générale pour que l’on accroche définitivement. Dans ce genre-là le mode bataille de Mario Kart serait la référence et force est de constaté qu’on est loin du compte.

[youtube_sc url= »http://www.youtube.com/watch?v=TW9yx3Xxr48″]

La note:

Scénario: -/100
Esthétique: 70/100
Son: 50/100
Gameplay: 40/100
Intensité et sensibilité: 50/100
Note Finale: 50/100

Vous pourrez aimer si vous avez aimé:  les combats d’arènes mécaniques, One-shot vos ennemis au pompe, leur mettre le feu, les exploser, bref leur mottrer qui est le meilleur.

Vous allez detester si vous cherchez: un jeu facile à prendre en main immédiatement, conduire tranquilement, un diamnche après-midi dans les prés de blés.

Une jouabilité qui plombe un peu le fun

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>